Rechercher

Après avoir composé pour les autres, ce chef d’orchestre israélien trouve sa voix

Tomer Adaddi a écrit de la musique pour Harel Skaat, Shiri Maimon et Avraham Fried, et chante maintenant des duos de sa propre musique, pour un nouvel album

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Le compositeur et chef d'orchestre Tomer Adaddi avec la chanteuse Shlomit Aharon lors de leur duo pour "Singing with the Composer", le programme 2022 d'Addadi qui le place sur le devant de la scène (Courtesy Tomer Addadi).
Le compositeur et chef d'orchestre Tomer Adaddi avec la chanteuse Shlomit Aharon lors de leur duo pour "Singing with the Composer", le programme 2022 d'Addadi qui le place sur le devant de la scène (Courtesy Tomer Addadi).

Tomer Adaddi a passé la majeure partie de ses 39 ans à étudier et à jouer de la musique classique, mais les sons qu’il aime le plus sont une combinaison de classique, de Disney et de pop, son style métissé ultime.

« Ce que j’aime n’a pas de réelle définition », a déclaré Adaddi. « Tout pour moi commence par une mélodie ». Aujourd’hui, ce chef d’orchestre et compositeur vient sur le devant de la scène avec un nouveau projet, « Duet with the Composer ».

Adaddi chante ses propres chansons avec des invités spéciaux, une liste de chanteurs israéliens connus, soutenus par son propre travail au piano et un quatuor à cordes, et enregistrés dans un auditorium de musique classique sans synthétiseurs ou autres équipements sonores afin de créer un son pur et clair.

L’objectif est d’enregistrer d’autres morceaux de sa musique au cours des six prochains mois, puis de les interpréter sur scène.

La première chanson du projet est « K’mo Nahar », « Comme une rivière », dans laquelle Adaddi accueille la chanteuse Shlomit Aharon.

Ce fut une expérience très différente pour Adaddi, un compositeur qui a créé des chansons pour tout le monde, de Harel Skaat, Shiri Maimon et Omer Adam en passant par Gali Atari, Shlomi Shabat, David Dor et Avraham Fried.

Avoir l’opportunité d’être le leader du groupe est une nouvelle expérience, a déclaré Adaddi.

« J’ai passé des années à me tenir derrière des chanteurs et des gens du marketing, et c’est confortable d’être le maître d’œuvre de quelque chose mais de ne pas être sous le feu de la critique si c’est mauvais », a-t-il dit. « Mettre sa voix en avant comme ça, c’est plus effrayant que d’habitude mais aussi gratifiant ».

La voix d’Adaddi est profonde et douce, avec le son d’un vocaliste expérimenté trouvant son chemin dans les creux et les courbes de sa musique, et avec plus qu’un petit soupçon d’une bande sonore de style Disney.

« J »écoute ‘Frozen’ dix fois par jour », a dit Adaddi en riant, alors même qu’il se démenait avec ses trois jeunes enfants à la maison le jour de l’interview. « Si l’interprète est un grand chanteur avec une voix magnifique, je me moque du genre dont il est issu ».

Le compositeur et chef d’orchestre Tomer Adaddi (avec l’aimable autorisation de Lorena Alcaraz Minor)

Ce jeune compositeur considère Leonard Bernstein – le célèbre chef d’orchestre qui a dirigé l’Orchestre philharmonique de New York et composé la musique de comédies musicales telles que « West Side Story » – comme l’exemple de quelqu’un qui a toujours travaillé sur la musique, quel que soit le genre, et qui a toujours trouvé la note juste.

C’est l’objectif d’Adaddi, créer de la musique plus grande que nature, en travaillant avec de grands orchestres qui ont une puissance et une force énormes, tout en trouvant son propre ton musical.

Adaddi vit actuellement en Floride, partageant son temps entre les États-Unis et Israël et travaillant régulièrement avec des artistes israéliens.

Ses projets de composition habituels ont tendance à commencer par des paroles déjà écrites qui sont ensuite envoyées à Adaddi pour la composition musicale.

« Chaque chanson a une histoire différente », a-t-il déclaré. « Bien souvent, j’écris une chanson, puis je l’envoie au chanteur et nous commençons à faire des allers-retours. »

L’idée de chanter et d’interpréter ses propres chansons est venue directement de plusieurs des chanteurs avec lesquels Adaddi a travaillé.

« J’adore chanter mais je dirige aussi et je ne peux pas tout faire », a-t-il déclaré. « Comment pourrais-je simplement aller chanter ? Mais c’est ce qui a conduit à ce projet. »

Il y a quelque chose de plus authentique à portée de main lorsqu’un chanteur interprète la chanson comme il l’a imaginée, a déclaré Adaddi.

« Il s’agit davantage de la façon dont on écoute Matti Caspi ou Yoni Rechter ou Idan Raichel », a-t-il dit. « Ce n’est pas qu’ils soient de meilleurs chanteurs, mais il y a quelque chose dans le fait de chanter les chansons de la manière dont je les ai imaginées. Chanter avec ces chanteurs dans un cadre classique est quelque chose de très intime pour moi. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...