Rechercher

Après avoir hésité, Noa Kirel accepte de représenter Israël à l’Eurovision 2023

La chanteuse pop a affirmé que c'est un "honneur incroyable" que de pouvoir représenter son pays au concours de chant au Royaume-Uni l'année prochaine

La chanteuse Noa Kirel annonçant sa participation à l'Eurovision 2023, lors d'une conférence de presse, à Tel Aviv, le 10 août 2022, . (Crédit : Avshalom Sassoni/FLASH90)
La chanteuse Noa Kirel annonçant sa participation à l'Eurovision 2023, lors d'une conférence de presse, à Tel Aviv, le 10 août 2022, . (Crédit : Avshalom Sassoni/FLASH90)

La pop star Noa Kirel a confirmé lors d’une conférence de presse mercredi qu’elle représenterait Israël au concours de l’Eurovision 2023.

Kirel a été sélectionnée le mois dernier par le radiodiffuseur public Kan pour concourir au nom d’Israël l’année prochaine. Mais immédiatement après l’annonce, elle a exprimé à la fois sa fierté et son inquiétude à l’idée d’accepter cette responsabilité, en disant qu’elle devrait étudier pleinement l’offre avant de prendre sa décision finale.

Mercredi, Kirel a déclaré aux journalistes qu’elle avait décidé d’accepter l’opportunité de concourir à l’Eurovision l’année prochaine.

« Avec tout Israël qui me soutient, je me lance dans cette aventure pour apporter une grande fierté à mon pays », a déclaré Kirel. « Merci pour cet incroyable honneur… Je commence déjà à travailler [sur ma prestation de l’Eurovision], et tel que vous me connaissez, je vais beaucoup travailler. Tous en piste, croisons les doigts ! »

Kirel a déclaré avoir reçu le coup de téléphone l’informant qu’elle avait été sélectionnée pour concourir alors qu’elle était assise à l’arrière d’un taxi à Varsovie.

« Cela a d’abord été un choc, j’ai pris une profonde inspiration, et à la troisième seconde, je m’imaginais déjà représentant mon pays bien-aimé sur cette incroyable scène devant des centaines de millions de téléspectateurs », a-t-elle déclaré.

Noa Kirel se produit sur scène lors du 70e concours de Miss Univers, à Eilat, le 13 décembre 2021. (Crédit : Benjamin Askinas/Miss Univers)

Malgré ses hésitations, Noa Kirel a déclaré : « Je vais de l’avant en toute confiance. Comme partout où je me suis produite – que ce soit en uniforme de Tsahal ou sur les plus grandes scènes du monde – j’ai toujours été fière de représenter mon pays. »

Kirel avait initialement exprimé à la fois sa fierté et son inquiétude à l’idée d’accepter cette responsabilité.

« Je ne sais pas si je vais le faire », avait-elle déclaré à la Douzième chaîne.

La chanteuse avait expliqué que si l’Eurovision offrait une exposition et un prestige énormes en cas de victoire, un mauvais résultat dans la compétition « politique » était également possible.

« Il y a des avantages et des inconvénients », a-t-elle déclaré. « Être sur la scène de l’Eurovision est un rêve d’enfant et une exposition à toute l’Europe. »

« D’un autre côté, c’est une compétition qui est politique. Il y a un risque que j’échoue », a-t-elle noté.

Noa Kirel se produit sur scène lors du 70e concours de Miss Univers, le 13 décembre 2021 à Eilat. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)

Kirel avait aussi déclaré à la chaîne qu’elle souhaitait une « liberté artistique » totale pour l’écriture de la chanson et sa prestation sur scène.

Elle a ajouté qu’elle ne serait la représentante d’Israël que si « on [la] laissait écrire la chanson et participer à sa création, si on [la] laissait aussi décider de ce qui se passera sur scène afin [qu’elle] en fasse la plus spectaculaire et la plus ‘wow’ ».

L’Eurovision 2023 se tiendra au Royaume-Uni. L’orchestre ukrainien Kalush a remporté le concours 2022, mais l’Union européenne de radio-télévision (UER), qui organise le concours, a admis que le pays déchiré par la guerre ne serait pas en mesure d’accueillir l’année prochaine, comme le veut la tradition pour le pays gagnant.

La décision de sélectionner le candidat qui représentera Israël par le biais d’un comité de sélection interne de Kan constitue un changement par rapport aux sept dernières années, durant lesquelles le candidat représentant Israël était élu lors d’un concours de télé-réalité.

Le comité de Kan a sélectionné Kirel parmi une liste de 78 candidats composée de vedettes du hit-parade et d’artistes musicaux confirmés, ce qui constitue un véritable tournant par rapport aux années précédentes, où des inconnus étaient envoyés à la célèbre compétition.

Lors de la conférence de presse de mercredi, Kirel a déclaré que le choix de la chanson qu’Israël présentera n’avait pas encore finalisé.

« Tout est fait en coopération avec Kan, mais, oui, j’aurai la liberté artistique de me représenter comme je le souhaite », a-t-elle déclaré. « Ils comptent sur moi et je compte sur eux – mais il est trop tôt pour parler de la façon dont ça se déroulera. »

La chanteuse Noa Kirel tient une conférence de presse à Tel Aviv le 10 août 2022, annonçant sa participation au Concours de l’Eurovision 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/FLASH90)

Elle a admis mercredi qu’elle avait dû « mettre son ego de côté » pour prendre la décision de concourir, sachant qu’elle pouvait potentiellement finir en mauvaise position.

« J’ai mis mon ego, mes peurs et les risques de côté », a-t-elle déclaré. « Je ne sais pas si je gagnerais ou non, mais si je ne prends pas le risque, je ne le saurai jamais… bien sûr, c’est effrayant, et il y a toujours un facteur ‘politique’ en jeu. »

« Dès le premier jour de ma carrière, a-t-elle ajouté, j’ai pris des risques. Cela fait partie de ma carrière, mais je mets mes peurs de côté et je me concentre sur le fait que je vais représenter mon pays sur cette immense scène. »

Kirel a noté qu’elle devra probablement répondre à des questions sur les actions d’Israël, car la politique joue souvent un rôle dans cette compétition prétendument apolitique. « Je suis consciente qu’on me posera des questions sur Israël lors des interviews, et je considère cela comme un grand honneur », a-t-elle déclaré. « Je ferai mes recherches et j’arriverai avec des réponses concrètes ».

Kirel, 21 ans, est l’une des chanteuses pop les plus célèbres d’Israël, connue pour ses tubes « Pouch« , « Million Dollar » et « Tikitas« .

Elle est régulièrement sollicitée pour se produire à des événements dans tout le pays et fait l’objet d’une intense couverture paparazzi. Kirel a terminé son service militaire à l’armée israélienne au début de l’année, après avoir fait partie de la « filière des talents », lui permettant de se produire devant les troupes tout en poursuivant sa carrière.

En décembre, elle s’est produite lors du 70e concours de « Miss Univers », organisé à Eilat et diffusé à des millions de téléspectateurs dans le monde.

Ces deux dernières années, elle a cherché à percer sur le marché international, signant un contrat avec Atlantic Records en 2020 et sortant plusieurs singles en anglais l’année dernière, dont : Please Don’t Suck et Bad Little Thing. Si le label lui a valu une couverture médiatique dans des médias comme Variety, People et Rolling Stone, ses chansons n’ont pas réussi à se hisser dans les classements internationaux.

Le chanteur Michael Ben David a représenté Israël lors du concours Eurovision de la chanson 2022 à Turin, en Italie, mais n’a pas réussi à se qualifier pour la finale.

Israël a remporté quatre fois le concours Eurovision de la chanson depuis sa première participation en 1973 : d’abord en 1978 avec « A-Ba-Ni-Bi », puis un an plus tard avec « Hallelujah », de nouveau en 1998 avec « Diva » et plus récemment en 2018 avec « Toy ». En 2020, le concours a été annulé en raison de la pandémie du coronavirus.

Amy Spiro a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...