Israël en guerre - Jour 284

Rechercher

Argentine : Décès en prison d’un Israélien qui avait tué sa mère et sa tante

La structure psychiatrique où Gil Pereg purgeait une peine de prison à vie procèdera à une autopsie pour déterminer les causes exactes de sa mort

Gil Pereg pendant son procès pour meurtre en Argentine, en 2020. (Capture d'écran : YouTube ; used in accordance with Clause 27a of the Copyright Law)
Gil Pereg pendant son procès pour meurtre en Argentine, en 2020. (Capture d'écran : YouTube ; used in accordance with Clause 27a of the Copyright Law)

Un Israélien qui avait été condamné pour avoir tué sa mère et sa tante en Argentine, en 2019, est mort dimanche. Il avait été retrouvé inconscient dans sa cellule dans la structure psychiatrique où il purgeait une peine de prison à vie.

Selon les médias israéliens, Gil Pereg, 42 ans, s’était plaint de douleurs au ventre et il avait eu des vomissements dans la matinée.

La Douzième chaîne a signalé qu’au cours des dernières années, Pereg avait souffert de nombreuses pathologies physiques et mentales. La Treizième chaîne a rapporté qu’une autopsie allait être menée pour déterminer la cause exacte de sa mort.

En 2019, les corps sans vie de la mère de Pereg, Pyrhia Sarusi, 63 ans, qui était israélienne et sa tante, Lily Pereg, 54 ans, avaient été retrouvées enterrées dans le jardin de l’homme, deux semaines après le signalement de leur disparition – elles étaient venues rendre visite à leur fils et neveu en Argentine. Les autopsies des deux victimes avaient déterminé que l’une d’entre elles avait été tuée par balle et l’autres battue à mort.

Gil avait écopé d’une peine de prison à vie en 2021 pour ces deux meurtres.

Pendant son procès, Gil avait gagné le surnom de « l’homme chat » de la part des médias locaux après avoir été sorti de manière répétée des audiences parce qu’il miaulait pour répondre aux questions du procureur. Il avait aussi uriné dans la salle et il avait, à une occasion, déclaré s’appeler Floda Reltih (Adolf Hitler lu à l’envers).

Gil Pereg, fils de l’une des deux sœurs retrouvées assassinées, est arrêté à Mendoza, en Argentine, le samedi 26 janvier 2019. (Crédit : Patricio Caneo/Los Andes via AP)

L’oncle de Gil, Moshe Pereg, avait indiqué à l’époque que son neveu souffrait d’une maladie psychiatrique, qu’il était dans une situation financière difficile et qu’il vivait avec des dizaines de chats dans des conditions sordides.

« Il a énormément de chats et il s’inquiète beaucoup à leur sujet. Il s’inquiète de ses chats davantage qu’il ne se préoccupe de lui-même », avait commenté Moshe.

Gil était considéré comme « un génie scientifique » par ses amis et par sa famille, selon la Douzième chaîne. Il avait été diplômé du Technion en 1999 en sciences physiques et en génie électrique.

Moshe avait expliqué que tout avait changé quand Pereg avait fait une dépression nerveuse en Israël, en 2006 – qui l’avait amené à jouer et qui l’avait lourdement endetté. Il avait quitté l’Argentine peu après pour échapper à ses problèmes financiers croissants.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.