Rechercher

Arrestation par Tsahal et la police de trafiquants d’armes dans la vallée du Jourdain

La police a arrêté 3 suspects ; les armes à feu étaient susceptibles d’être vendues à des Arabes israéliens à des fins criminelles

Armes saisies par les forces de sécurité israéliennes lors d'une tentative de contrebande d'armes le long de la frontière avec la Jordanie, le 25 février 2022. (Crédit : armée israélienne)
Armes saisies par les forces de sécurité israéliennes lors d'une tentative de contrebande d'armes le long de la frontière avec la Jordanie, le 25 février 2022. (Crédit : armée israélienne)

La police israélienne a arrêté trois personnes soupçonnées de contrebande d’armes à feu depuis la Jordanie vers Israël vendredi matin et a confisqué plusieurs fusils, selon la police et l’armée israélienne.

Selon Tsahal, 10 fusils AK-47, des chargeurs et des munitions ont été trouvés à l’intérieur de deux véhicules près de la route principale longeant la longue frontière d’Israël avec la Jordanie.

Des soldats chargés de l’observation des écrans de contrôle reliés aux caméras de surveillance ont repéré les deux véhicules suspects près de la barrière frontalière sur la route 90, et après une course-poursuite près de Beit Shean, les contrebandiers ont été arrêtés, a indiqué la police.

Les forces de l’ordre ont déclaré que les suspects étaient des hommes d’une vingtaine d’années, du village bédouin du sud d’Israël de Tirabin et d’une ville palestinienne dans la région des collines de Hébron, en Cisjordanie.

Un sac contenant une dizaine d’armes à feu de contrebande saisies le long de la frontière israélo-jordanienne. (Crédit : Police israélienne)

La police a indiqué que les armes étaient susceptibles d’être vendues à des Arabes israéliens et a estimé leur valeur à environ 800 000 shekels.

« Cette confiscation est un autre succès pour la police du district nord dans la recherche de sources d’armes illégales pour la communauté arabe, tout en éliminant les routes de contrebande et le commerce qui en découle », selon la police.

Ces derniers mois, Tsahal a intensifié ses efforts pour stopper les tentatives de contrebande le long de la frontière jordanienne, mais les responsables ont admis que l’armée n’avait connu que des succès très relatifs.

Vendredi dernier, une cinquantaine d’armes à feu apparemment passées en contrebande par la frontière jordanienne ont été saisies, et le mois dernier, quatre personnes soupçonnées de contrebande d’armes en Jordanie ont été arrêtées par la police, qui a confisqué des dizaines d’armes à feu.

Les armes sont récupérées après un raid contre l’appartement d’une bande criminelle dans le nord d’Israël, le 17 février 2022. (Crédit : Police israélienne)

Jeudi soir, la police a saisi séparément deux fusils M-16 et deux fusils de chasse lors de raids à Hébron et dans la ville de Bayt Sahur, en Cisjordanie.

La police a précisé que trois suspects avaient été arrêtés.

Les autorités tentent de réprimer la propagation incessante d’armes illégales dans la communauté arabe israélienne, armes qui ont été utilisées pour commettre un nombre record de meurtres ces dernières années.

Selon le groupe Abraham Initiatives, un groupe non gouvernemental qui milite contre la violence dans la communauté arabe, 125 Arabes — un record historique — ont été tués en Israël en 2021 en raison de la violence et de la criminalité. Depuis le début de l’année, 14 autres personnes ont été tuées lors de crimes violents.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...