Rechercher

Ashkelon: Un Palestinien abattu après avoir poignardé un policier

Le policier a été légèrement blessé ; il contrôlait le suspect quand l'homme a sorti un couteau et l'a attaqué sur un site de construction

Photo d'illustration : Une voiture de police, à Jérusalem, le 8 décembre 2021. (Crédit : Police israélienne)
Photo d'illustration : Une voiture de police, à Jérusalem, le 8 décembre 2021. (Crédit : Police israélienne)

Un policier a été légèrement blessé après avoir été poignardé par un Palestinien, mardi matin, dans la ville d’Ashkelon, dans le sud du pays, a fait savoir la police.

L’attaquant a été mortellement blessé par balle.

L’agression est survenue quand l’agent s’est approché pour interroger l’homme dont le comportement était suspect. Pendant le contrôle, l’individu a sorti un couteau et a poignardé le policier.

Selon les forces de l’ordre, le policier est parvenu à sortir son arme et il a ouvert le feu sur son agresseur, le blessant mortellement.

Les services d’urgence du Magen David Adom ont emmené l’agent de police à l’hôpital Barzilai voisin.

L’agression s’est déroulée sur un chantier de construction. La police a annoncé que l’attaquant était un quadragénaire originaire de Hébron, en Cisjordanie.

Les forces de sécurité sont en état d’alerte élevé alors qu’Israël doit faire face à une vague terroriste meurtrière sans précédent depuis des années. Quatorze Israéliens sont morts dans des attentats au cours des quinze derniers jours.

Dimanche, c’est un Juif israélien qui s’est saisi de l’arme d’un militaire à un carrefour des abords d’Ashkelon avant d’être tué par balle par un commandant, a dit la police – un incident qui souligne les tensions dans le pays.

L’individu – dont le nom n’a pas été communiqué – a succombé à ses blessures. Un grand nombre d’Israéliens avaient initialement pensé à un attentat terroriste commis par un Palestinien.

Cet incident a aussi eu lieu plusieurs heures après la mort d’une Palestinienne, abattue après avoir attaqué un agent de police à l’aide d’un couteau, et après la mort d’une autre Palestinienne, prise pour cible alors qu’elle courait vers les soldats israéliens à Husan, en Cisjordanie, de manière suspecte. Il s’était finalement avéré qu’elle n’était pas armée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...