Rechercher

Attaque de Pittsburgh : un ministre iranien rend hommage aux victimes juives

"L'extrémisme et le terrorisme n'ont ni race ni religion et doivent être condamnés dans tous les cas", a écrit Mohammad Javad Zarif sur son compte Twitter

Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif assiste à une réunion des ministres des Affaires étrangères des Etats riverains de la mer Caspienne à Moscou le 5 décembre 2017. (Crédit : AFP / Kirill KUDRYAVTSEV)
Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif assiste à une réunion des ministres des Affaires étrangères des Etats riverains de la mer Caspienne à Moscou le 5 décembre 2017. (Crédit : AFP / Kirill KUDRYAVTSEV)

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Javad Zarif, a condamné lundi la fusillade sanglante perpétrée samedi dans une synagogue aux Etats-Unis, et adressé ses pensées et prières aux victimes.

Onze personnes juives ont été tuées lors de l’attaque antisémite la plus meurtrière de l’histoire récente des Etats-Unis, commise par un homme armé dans la synagogue « Tree of Life » de Pittsburgh (nord-est).

« L’extrémisme et le terrorisme n’ont ni race ni religion et doivent être condamnés dans tous les cas », a écrit M. Zarif sur son compte Twitter.

« Le monde mérite mieux que la démagogie armée », a-t-il ajouté.

« Mes pensées et prières vont aux victimes de l’attaque terroriste contre la synagogue de Pittsburgh et leurs proches. »

Le 27 octobre 2018 à Pittsburgh, en Pennsylvanie, la synagogue Tree of Life, dans le quartier de Squirrel Hill. (Crédit : Jeff Swensen / Getty Images / AFP)

L’Iran n’a plus de relations diplomatiques avec les Etats-Unis depuis 1980.

Téhéran ne reconnaît par ailleurs pas Israël, et son opposition à l’Etat hébreu est au cœur de sa politique depuis la Révolution islamique de 1979.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...