Israël en guerre - Jour 287

Rechercher

Australie : des militants anti-Israël déploient des banderoles sur le Parlement

Cette action survient dans un contexte de divisions au sein du gouvernement qui a suspendu une sénatrice musulmane ayant voté en faveur de la reconnaissance d'un Etat palestinien

Des manifestants anti-israéliens déploient des banderoles après avoir escaladé le toit du Parlement australien à Canberra, le 4 juillet 2024. (Capture d'écran Australian Broadcast Corporation ABC / AFP)
Des manifestants anti-israéliens déploient des banderoles après avoir escaladé le toit du Parlement australien à Canberra, le 4 juillet 2024. (Capture d'écran Australian Broadcast Corporation ABC / AFP)

Des militants anti-Israël ont déployé jeudi des banderoles « La Palestine sera libre » et « Pas de paix sur une terre volée » sur la façade du Parlement national australien à Canberra.

Cette manifestation intervient dans un contexte de divisions au sein du gouvernement travailliste du Premier ministre Anthony Albanese qui a suspendu une sénatrice musulmane ayant voté en faveur de la reconnaissance par l’Australie d’un Etat palestinien, contrairement à la ligne politique de son parti.

La sénatrice Fatima Payman a affirmé avoir été « bannie » après avoir soutenu la motion parlementaire, présentée par le parti des Verts.

L’un des manifestants a prononcé un discours à l’aide d’un mégaphone accusant le gouvernement israélien de crimes de guerre, accusation que Jérusalem rejette fermement.

Le groupe d’activistes Renegade Activists a déclaré aux médias australiens qu’il n’oublierait pas et ne pardonnerait pas à M. Albanese, qu’il accuse de complicité dans la guerre à Gaza.

Vêtus de noir et portant des keffiehs, les manifestants ont escaladé la façade du Parlement au niveau de l’entrée avant de déployer plusieurs grandes banderoles noires et blanches, sur lesquelles ont pouvait également lire « Du fleuve à la mer, la Palestine sera libre », un slogan qui, selon de nombreux analystes, constitue un appel évident à l’élimination d’Israël.

Les banderoles comportaient également un triangle rouge, symbole utilisé par le Hamas pour marquer ses cibles.

Le sénateur de l’opposition James Paterson a affirmé qu’il s’agissait d’une « grave atteinte à la sécurité du Parlement ».

A l’instar de la majorité de ses alliés occidentaux, la politique étrangère de l’Australie ne reconnaît pas l’existence d’un Etat palestinien et a exprimé son soutien à une solution à deux Etats.

L’entrée du Parlement australien a également été brièvement fermée jeudi après que des militants pour le climat se furent collés à des piliers dans le hall d’entrée.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.