Israël en guerre - Jour 282

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Avraham Tyberg, 24 ans : Un étudiant en droit qui « voulait faire la différence »

Assassiné lors du Festival Supernova, à proximité du kibboutz Reïm, le 7 octobre 2023

Avraham Tyberg, assassiné lors du Festival Supernova à proximité du kibboutz Reïm le 7 octobre 2023. (Crédit : Autorisation)
Avraham Tyberg, assassiné lors du Festival Supernova à proximité du kibboutz Reïm le 7 octobre 2023. (Crédit : Autorisation)

Avraham Gilad Tyberg, 24 ans, originaire de Petah Tikva, a été assassiné par des terroristes palestiniens du Hamas lors du Festival Supernova, à proximité du kibboutz Reïm, le 7 octobre.

Il laisse derrière lui ses parents, Benny et Liat, ses trois frères et sœurs, Nadav, Mimi et Yehonatan, et son grand-père, Moshe Sukenik. Il a été enterré le 15 octobre à Petah Tikva.

Il avait participé à la rave-party avec son amie proche, Gili Adar, qui a également été tuée.

Après le lycée de Givat Shmuel, Avraham a fréquenté pendant deux ans une académie de préparation à l’armée, avant de s’enrôler dans la Brigade Golani, de devenir commandant et de s’entraîner plus tard avec l’unité alpiniste. Après la fin de son service, il a passé du temps au Panama à faire du bénévolat avec « Combattants sans frontières » et à voyager en Amérique du Sud, a déclaré sa famille, avant de retourner en Israël et de travailler à Tel Aviv avec des jeunes à risque.

Gili Adar (Autorisation)

Quelques jours après son assassinat, Avraham devait commencer des études de droit à l’Université de Tel Aviv. Il venait d’emménager dans un nouvel appartement, d’acheter un nouvel ordinateur et de faire la fête un dernier week-end avant le début des cours.

Son ami, Dael Hacohen, l’a décrit sur les réseaux sociaux comme « mon ami, mon frère, mon camarade, ma famille ».

« Je ne peux pas croire que tu sois parti, tu étais un ami qui écoutait, qui me comprenait vraiment », a-t-il écrit.

« Tu étais toujours souriant, plein de joie, un idéaliste – tu voulais enseigner et faire la différence dans la prochaine génération de Golani (…). Plus tard, au cours de tes voyages, tu as trouvé un moyen de rendre de toi-même par l’intermédiaire de Combattants sans frontières. Je me souviens que lorsque tu es revenu de ton voyage, nous ne cessions de nous dire que nous devions nous retrouver pour aller à la plage ensemble – mais cela ne s’est jamais produit. Je t’aime, mon frère, et je ne peux pas croire que nous ne nous reverrons pas. »

Dans un article paru dans Israel Hayom, sa sœur, Mimi Tyberg, a évoqué son récent retour de l’étranger : « Je n’avais pas compris à quel point tu me manquais – je t’ai vu et j’ai commencé à pleurer d’émotion. »

« Partout où tu es allé, tu as touché les gens et laissé ton empreinte », a-t-elle écrit.

« J’ai adoré t’écouter parler de tes expériences avec tant d’enthousiasme. J’aurais aimé avoir ton courage, j’étais tellement jalouse de toi, tu avais tout – le plus beau de la famille, intelligent, social, généreux, calme et cuisinier. Je t’admirais comme une petite sœur admire son grand frère. »

« J’ai toujours dit que nous étions les meilleurs amis, la personne à qui je demande conseil, avec qui je me dispute, mais pour qui je m’inquiète le plus. Je m’inquiétais tellement pour toi jusqu’à ce que tu t’énerves et que tu me dises : ‘Quoi, serais-tu ma mère ?’ Je suppose qu’à partir de maintenant, je m’inquiéterai pour toi d’en bas et toi de moi d’en haut, pour toujours », a écrit Mimi.

Pour lire d’autres hommages sur les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023 et de la guerre qui s’en est suivie, cliquez ici.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.