Ayman Odeh prédit 16 sièges pour la LIste arabe unie
Rechercher

Ayman Odeh prédit 16 sièges pour la LIste arabe unie

Le chef arabe a également affirmé que la seule différence entre Netanyahu et Liberman était que ce dernier est meilleur pour échapper aux accusations de corruption

Le chef de la Liste arabe unie, Ayman Odeh, arrive à une réunion de son parti à la Knesset, le 22 septembre 2019. (Yonatan Sindel/Flash90)
Le chef de la Liste arabe unie, Ayman Odeh, arrive à une réunion de son parti à la Knesset, le 22 septembre 2019. (Yonatan Sindel/Flash90)

Le chef de la Liste arabe unie, Ayman Odeh, dont l’alliance de factions principalement arabes atteint un record de 14-15 sièges, a déclaré samedi soir qu’il s’attendait à gagner 16 sièges – et que cela suffirait à empêcher le Premier ministre Benjamin Netanyahu de remporter les élections de lundi.

Dans une interview accordée à la Douzième chaîne, Odeh s’est moqué des efforts déployés par Netanyahu ces derniers jours pour faire appel à l’électorat arabe, déclarant qu’“aucun Premier ministre n’a incité contre nous plus que Netanyahu”.

Entre autres accusations, Odeh a déclaré que Netanyahu avait fait pression pour l’inclusion dans le plan de paix Trump du mois dernier d’“échanges de population” – une référence à une clause prévoyant l’éventuel redécoupage des frontières d’Israël pour placer les zones arabes du nord d’Israël dans un futur État palestinien.

« Tous les chefs de municipalités [arabes] vont se mobiliser lundi pour aider à battre Netanyahu », a-t-il prédit.

Les derniers sondages réalisés par les chaînes 12 et 13 vendredi soir ont montré que la Liste arabe unie obtenait respectivement 14 et 15 sièges, contre 13 lors des élections de septembre dernier. « Nous en aurons 16″ lundi, a prédit M. Odeh. « Si nous gagnons 16 sièges, Netanyahu n’aura pas de gouvernement. »

Odeh n’a pas exclu de recommander le dirigeant de Kakhol lavan, Benny Gantz, comme Premier ministre, mais a déclaré que Gantz devrait « changer de direction » pour retrouver le soutien de la Liste arabe unie. « Gantz s’est déplacé vers la droite » au cours du dernier mois, a-t-il affirmé.

Si Gantz s’engageait à apporter « la paix et l’égalité », et s’il exprimait clairement son opposition à l’idée d’une annexion unilatérale des zones de Cisjordanie, entre autres positions, la Liste arabe unie le soutiendrait, a déclaré M. Odeh. La plupart des membres de la Liste arabe unie, mais pas tous, ont recommandé Gantz comme Premier ministre après les élections de septembre, qui sont restées dans l’impasse.

Le ministre de la Défense Avigdor Liberman (à gauche) et le Premier ministre Benjamin Netanyahu à la Knesset, le 23 octobre 2017. (Hadas Parush/Flash90)

Dans une autre interview avec la chaîne publique Kan, M. Odeh a également déclaré que son parti ne permettrait pas au président « raciste » d’Yisrael Beytenu, Avigdor Liberman, de devenir ministre.

L’un des scénarios possibles pour que Kakhol lavan forme un gouvernement serait une coalition minoritaire avec Travailliste-Gesher-Meretz et Yisrael Beytenu, mais cela nécessiterait le soutien extérieur de la Liste arabe unie. Les commentaires d’Odeh semblent avoir mis un frein à ces plans.

Nous ne ferons pas de Liberman – le cerveau de l’idée du ‘transfert’ – un ministre », a déclaré M. Odeh, en référence au soutien apporté par Liberman au transfert des villes arabes du « triangle » vers un futur État palestinien.

Odeh a également affirmé que la seule différence entre Netanyahu et Liberman était que ce dernier est meilleur pour échapper aux accusations de corruption.

A LIRE : Une ex-procureur déplore l’échec de l’inculpation de Liberman

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...