Israël en guerre - Jour 151

Rechercher

Barnea met en garde ceux qui ont participé aux massacres du 7 octobre

Paraphrasant Ben Gurion, le chef du Mossad lance un avertissement aux terroristes lors des funérailles de l’ancien chef des Renseignements, Zvi Zamir

Le chef du Mossad, David Barnea, prend la parole lors d'une conférence à l'Université Reichman le 10 septembre 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/ Flash90)
Le chef du Mossad, David Barnea, prend la parole lors d'une conférence à l'Université Reichman le 10 septembre 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/ Flash90)

Le chef du Mossad, les services secrets israéliens, a affirmé mercredi que son agence « réglera ses comptes » avec toute personne impliquée dans l’attaque sanglante du Hamas du 7 octobre sur le sol israélien.

« Aujourd’hui, nous sommes en pleine guerre. Et le Mossad, aujourd’hui comme il y a 50 ans, s’engage à régler ses comptes avec les meurtriers qui sont descendus sur la lisière de Gaza le 7 octobre, avec les planificateurs et leurs commanditaires », a déclaré David Barnea lors des funérailles d’un ancien chef du Mossad, Zvi Zamir, décédé mardi.

« Cela prendra du temps, tout comme après le massacre de Munich, mais nous mettrons la main sur eux où qu’ils soient. Chaque mère arabe devrait savoir que si son fils a participé, directement ou indirectement, au carnage du 7 octobre, son sang sera sur sa tête », a ajouté M. Barnea, citant un verset biblique.

Barnea a tenu ces propos lors des funérailles de l’ancien chef du Mossad, Zvi Zamir, décédé mardi.

La citation est une paraphrase d’une célèbre citation du premier Premier ministre israélien David Ben Gurion, qui avait dit dans un discours de 1963 : « Que chaque mère juive sache qu’elle a confié le destin de ses fils [soldats] à des commandants qui en sont dignes ».

A LIRE : Zvi Zamir, l’homme qui a donné l’alerte en 1973, s’éteint à 98 ans

Durant son mandat à la tête du Mossad, Zvi Zamir avait supervisé l’opération « Colère de Dieu », avec l’objectif d’assassiner les responsables du groupe palestinien Septembre noir, dont un commando avait tué onze athlètes israéliens aux Jeux Olympiques de Munich en 1972.

David Barnea parlait au lendemain de la mort du numéro deux du Hamas, Saleh al-Arouri, dans une frappe attribuée à Israël dans la banlieue de Beyrouth.

L’attaque du Hamas le 7 octobre a fait environ 1 140 morts en Israël, majoritairement des civils, selon un décompte de l’AFP à partir de données officielles israéliennes.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.