Belgique : 2 ans de prison ferme pour menaces et insultes contre une élue juive
Rechercher

Belgique : 2 ans de prison ferme pour menaces et insultes contre une élue juive

Viviane Teitelbaum et son avocat auraient souhaité voir une qualification antisémite des actes, mais la juge a refusé

La députée bruxelloise Viviane Teitelbaum en 2017, interviewée par la chaine BX1. (Crédit : Facebook / capture d’écran BX1)
La députée bruxelloise Viviane Teitelbaum en 2017, interviewée par la chaine BX1. (Crédit : Facebook / capture d’écran BX1)

Un homme a été condamné le 4 juin dernier par le tribunal correctionnel de première instance de Bruxelles à deux ans de prison ferme et à une amende de 800 euros après avoir proféré des menaces de mort sur la page Facebook de la députée bruxelloise Viviane Teitelbaum en janvier 2018, a rapporté cette dernière sur son site Internet, qui a posté plusieurs extraits des messages.

Ces messages haineux faisaient référence au « Musée juif [de Bruxelles, touché par un attentat en 2014], à la nazification d’Israël, à des thèses complotistes, au conflit du Moyen-Orient et au milieu diamantaire anversois », a indiqué Teitelbaum, du Mouvement réformateur.

Si le Procureur du Roi avait requis la requalification des faits comme antisémites, la présidente du tribunal n’a pas accédé à cette demande.

La députée et son avocat, Me Thierry Van Nerom, se sont néanmoins réjouis de la décision de justice.

Menaces de mort à caractère antisémite envers moi: la justice a tranché : Le prévenu est déclaré coupable et condamné à 2 ans de prison ferme et une amende de 800€ voir+ sur www.vitelu.be

פורסם על ידי ‏‎VIVIANE TEITELBAUM‎‏ ב- יום שבת, 20 ביוני 2020

« Ces menaces de mort ont un caractère antisémite et donc de les voir sanctionnées de manière aussi ferme est une victoire », a commenté Viviane Teitelbaum auprès du journal 7sur7. « Cependant, dans le contexte actuel où il y a une prise de conscience citoyenne du racisme et des discriminations, il aurait été important que l’antisémitisme soit reconnu comme tel dans un jugement. Cela aurait été un signal encore plus fort. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...