Rechercher

Belgique : Un graffiti antisémite dans une commune où vivent de nombreux Juifs

"Juif = Nazi", a été retrouvé peint sur un trottoir de la commune de Uccle, au sud de Bruxelles

Un graffiti antisémite à Uccle, en Belgique, en décembre 2021. (Crédit : Steve Diamant / Twitter)
Un graffiti antisémite à Uccle, en Belgique, en décembre 2021. (Crédit : Steve Diamant / Twitter)

Un graffiti antisémite, « Juif = Nazi », a été retrouvé peint sur un trottoir de la commune de Uccle, au sud de Bruxelles, où vivent de nombreux Juifs, a rapporté la semaine dernière l’agence European Jewish Press.

« C’est une chose d’écrire un commentaire ridicule sur un mur, et on peut mettre toute sorte de graffitis sur le compte de l’ignorance ou de la pure stupidité. Mais ceci sur des trottoirs et à un carrefour routier est beaucoup plus calculé, beaucoup plus sinistre », a réagi le rabbin Menachem Margolin, président de l’Association juive européenne.

« Ce n’est un secret pour personne qu’une grande partie de la communauté juive de Bruxelles vit à Uccle. Et ceci est un message pour eux, et en fait pour chaque Juif de Bruxelles. Nous sommes assimilés à ceux qui ont assassiné 6 millions d’entre nous. Nous ne sommes pas les bienvenus. Nous sommes responsables de quelque chose de non dit, non nommé », a-t-il ajouté.

« C’est de l’antisémitisme pur. Dans les rues d’un quartier de Bruxelles aujourd’hui. J’espère entendre de la part des politiciens et des groupes communautaires de tous bords que ce n’est pas quelque chose qui sera toléré. Ou que cela ne reflète en aucune façon la société dans laquelle nous cherchons tous à vivre dans la paix et la dignité. »

Rabbi Menachem Margolin, président de l’Association juive européenne. (Crédit : Autorisation de l’European Jewish Association)

Boris Dilles, le maire d’Uccle, a qualifié les actes « d’odieux » auprès d’European Jewish Press. « La police d’une part et les services de voirie d’autre part font le nécessaire. Tout cela sera enlevé demain », a-t-il déclaré.

Le nombre de délits antisémites a doublé en un an en Belgique, selon le ministère de la Justice, a rapporté mi-décembre le journal La Libre.

Alors que 14 délits avaient été enregistrés en 2019, 27 l’ont été en 2020.

Outre cette augmentation d’infractions antisémites enregistrées officiellement, le nombre de plaintes déposées auprès d’Unia, institution publique indépendante qui lutte contre la discrimination et défend l’égalité des chances en Belgique, a lui aussi augmenté en 2020.

Plusieurs autres récentes études ont révélé une importante hausse de l’antisémitisme en Belgique ces dernières années.

Environ 35 000 Juifs vivent en Belgique.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...