Rechercher

Belgique : Une chaîne publique s’excuse pour une parodie de La Liste de Schindler

La VRT a supprimé un clip, sur YouTube, comprenant des séquences du film avec un dialogue alternatif portant sur une pénurie possible de biscuits suite au conflit ukrainien

Liam Neeson interprète Oskar Schindler dans "La liste de Schindler", film sorti en 1993. (Crédit : capture d'écran)
Liam Neeson interprète Oskar Schindler dans "La liste de Schindler", film sorti en 1993. (Crédit : capture d'écran)

JTA — Une chaîne publique belge a présenté ses excuses pour une vidéo qui parodiait le film de Steven Spielberg consacré à la Shoah, « La Liste de Schindler », devenu un classique du genre. La séquence reprenait des extraits du long-métrage avec un dialogue alternatif sur une pénurie apparente de biscuits.

La VRT, une chaîne publique qui appartient au gouvernement de la région flamande de Belgique et qui la finance également, a indiqué lundi qu’elle supprimait cette vidéo « déplacée » qui avait été publiée le 7 avril sur sa chaîne YouTube.

« Il faut permettre l’humour ou la satire dans notre programmation mais il ne doit jamais y avoir une intention de blesser les sentiments ou de rire des souffrances d’autrui », a fait savoir un communiqué de la VRT. « Nous reconnaissons que c’est précisément ce qui s’est passé ici et nous souhaitons, pour cela, vous présenter nos excuses les plus profondes. »

Certains groupes juifs et chrétiens ainsi que Michael Freilich, député juif orthodoxe au parlement fédéral belge, avaient critiqué le clip qui avait été diffusé dans le cadre d’une émission populaire, « Le monde idéal ».

La vidéo avait eu pour objectif de tourner en dérision les informations présentées dans les médias belges sur une possible pénurie de biscuits Cent Wafer, très appréciés dans le pays, suite à la guerre en Ukraine.

Un personnage campant un détenu de camp de concentration disait : « Bon sang, ce petit imbécile est parti avec le dernier paquet familial de Cent Wafers » en évoquant un autre personnage amené dans les chambres à gaz nazies.

Parmi les organisations ayant fait part de leur profond mécontentement suite à la publication de la vidéo, l’instance consultative des chrétiens et des Juifs de Belgique qui l’avaient qualifiée, dans un communiqué, « d’irrespectueuse » et « de mauvais goût », appelant la VRT d’utiliser l’argent des contribuables « pour promouvoir des valeurs plus élevées ».

Une émission humoristique israélienne diffusée en prime-time, « Eretz Nehederet », avait également fait référence à « La Liste de Schindler » dans un sketch qui avait utilisé, le mois dernier, le conflit en Ukraine pour persifler les dirigeants israéliens du secteur hi-tech.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...