Israël en guerre - Jour 198

Rechercher

Ben Gvir chahuté à une fête de la police à l’approche de Yom HaAtsmaout

Le ministre de la Sécurité nationale a déclaré que même en cas de différends internes, "nous sommes tous frères" ; selon les manifestants, ses fonctions sont trop lourdes pour lui

Des soldats de réserve israéliens, des vétérans et des activistes protestant contre le ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir devant le quartier général de la police israélienne, à Jérusalem, le 20 avril 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Des soldats de réserve israéliens, des vétérans et des activistes protestant contre le ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir devant le quartier général de la police israélienne, à Jérusalem, le 20 avril 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Une centaine de manifestants anti-gouvernement ont protesté contre le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, alors qu’il participait à une cérémonie au siège de la police à Jérusalem.

Les manifestants, membres du groupe « Frères d’armes » l’organisation des réservistes de Tsahal, ainsi qu’un forum dirigé par d’anciens chefs de la police, ont scandé des slogans contre Ben Gvir et brandi des banderoles proclamant que le rôle de ministre de la Sécurité nationale « est trop lourd » pour lui.

Dans l’enceinte de la police, où un toast a été porté en plein air avant le 75e anniversaire de l’indépendance d’Israël, qui aura lieu la semaine prochaine, le brouhaha de la manifestation était bien audible pour les convives.

« Même au milieu des disputes internes, nous sommes frères », a déclaré Ben Gvir en soulignant le vacarme. « Même ceux qui crient à l’extérieur sont nos frères. »

Au cours de la cérémonie, des promotions ont également été attribuées à certains hauts gradés.

Les anciens chefs de la police sont généralement invités à la cérémonie, mais cette année, ils ne l’ont pas été, selon Walla. Certains anciens chefs de la police ont critiqué l’actuel chef de la police israélienne, Kobi Shabtaï, pour sa coopération avec Ben Gvir. Des dizaines d’anciens chefs et commandants de police ont également fait pression sur le Premier ministre Benjamin Netanyahu contre Ben Gvir. Des sources policières ont déclaré que l’absence d’invitation était un oubli et se sont excusées, selon le site d’information.

Le chef de la de la police israélienne Kobi Shabtaï, à gauche, et le ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir au siège national de la police israélienne, à Jérusalem, le 20 avril 2023. (Crédit : Oren Ben Hakoon/Flash90)

Le groupe « Frères d’armes » a déclaré dans un communiqué que la police « fait de son mieux pour assurer la sécurité des citoyens d’Israël, même en cette période de folie, et à l’approche de Yom HaAtsmaout, elle mérite tout le mérite qui lui revient ». Cependant, Ben Gvir a promis la sécurité personnelle et reçoit un score de zéro pour sa promesse électorale, tout en creusant un fossé dans la nation et en détériorant la sécurité des citoyens. « C’en est trop pour lui. »

Depuis janvier, des manifestations de masse ont lieu pour protester contre le projet du gouvernement de réformer radicalement le système judiciaire.

En tant que ministre de la Sécurité nationale, Ben Gvir, un homme d’extrême-droite, s’est à plusieurs reprises impliqué directement dans le maintien de l’ordre lors des manifestations contre la réforme du système judiciaire du gouvernement. Il a notamment indiqué à la police quelles autoroutes devaient rester ouvertes pendant les rassemblements, a discuté des méthodes de dispersion des foules et s’est rendu dans les centres de commandement de la police alors que les manifestations étaient en cours. Il aurait eu des relations glaciales avec Shabtaï depuis qu’il a été nommé ministre.

Les deux hommes sont également divisés sur les demandes de Ben Gvir de former une « garde nationale » indépendante qui serait directement sous ses ordres.

Au début du mois, Shabtaï a averti que le fait de ne pas placer la garde nationale proposée sous le contrôle de la police pourrait gravement nuire à la sûreté et à la sécurité des citoyens israéliens.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.