Berlin interdit les drapeaux du Hezbollah dans un défilé anti-israélien
Rechercher

Berlin interdit les drapeaux du Hezbollah dans un défilé anti-israélien

Pour la police de la capitale allemande, "l'affichage de ces symboles peut s'apparenter à de l'incitation à la haine"

Le drapeau du Hezbollah au Liban (Crédit : CC Upyernoz/Wikipedia)
Le drapeau du Hezbollah au Liban (Crédit : CC Upyernoz/Wikipedia)

Le Sénat de l’Etat de Berlin a accepté d’interdire les drapeaux du Hezbollah, avec leur image d’un fusil d’assaut levé, lors d’une marche anti-israélienne, assimilant ce symbole à un appel au génocide.

L’annonce fait suite à une demande formulée par l’American Jewish Committee à Berlin. La marche doit avoir lieu samedi.

Le ministre de l’Intérieur de l’Etat de Berlin Frank Henkel a, sur les conseils de la police de Berlin, déclaré que les drapeaux seraient ajoutés à la liste du matériel de propagande qu’il est interdit d’afficher en public.

Un porte-parole de la police de Berlin, Thomas Neuendorf, a rapporté à JTA que non seulement les drapeaux du Hezbollah seront interdits, mais que le symbole du mouvement terroriste libanais ne pourra pas apparaître du tout – que ce soit sur des drapeaux, des affiches, des vêtements ou de toute autre manière.

Cela est dû au fait que « l’affichage de ces drapeaux et symboles peut être équivalent à l’incitation à la haine, en ce sens qu’ils incitent les gens à chanter des slogans haineux contre une partie de la population, à savoir les concitoyens juifs », a-t-il écrit dans un communiqué.

« En outre, de telles actions représentent une identification et une approbation du Hezbollah et de ses actes qui, par rapport à la prochaine démonstration, sans aucune contexte, ne tombent pas sous le coup de la liberté d’expression. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...