Israël en guerre - Jour 142

Rechercher

Berlin: « Mort aux Juifs ! Mort à Israël ! » scandé dans une manifestation anti-Israël

Les participants font aussi l’éloge des Brigades Qassam, branche armée du mouvement terroriste du Hamas

Capture d’écran d’une manifestation pro-palestinienne à Berlin, le 8 avril 2023. (Crédit : collectif Democ)
Capture d’écran d’une manifestation pro-palestinienne à Berlin, le 8 avril 2023. (Crédit : collectif Democ)

Samedi dernier, des chants et slogans clairement antisémites et des menaces de mort ont été scandés lors d’une manifestation anti-Israël, qui se voulait pro-palestinienne, organisée à Berlin, en Allemagne, par un groupe affilié au FPLP.

Une vidéo des faits a été publiée sur les réseaux sociaux par le collectif Democ, une « association de journalistes, de scientifiques et de professionnels des médias qui observent, documentent et analysent les mouvements antidémocratiques ». Celui-ci a accusé les autorités policières de ne pas être intervenues malgré les propos haineux prononcés.

La vidéo montre des manifestants crier « Mort à Israël » et, en nombre moindre, « Mort aux Juifs ».

Les participants font aussi l’éloge des « Brigades Qassam », branche armée du mouvement terroriste du Hamas, dans le contexte de tensions actuelles en Israël et à Gaza.

La marche a réuni environ 300 personnes et s’est tenue dans l’arrondissement de Neukölln, à forte population musulmane.

Suite à la manifestation et ces propos haineux, Manuel Ostermann, vice-président fédéral du syndicat de la police, a exhorté les responsables politiques de prononcer des sanctions.

« L’antisémitisme doit être combattu en Allemagne par tous les moyens légaux. La manifestation de Berlin est à nouveau une image de honte. Il faut mettre un terme à la consternation rhétorique. Nous avons besoin d’une action cohérente maintenant », a-t-il écrit sur Twitter, exhortant aussi « l’autorité politique de sévir ».

Samuel Salzborn, commissaire à l’antisémitisme de l’État de Berlin, a lui déclaré à la presse allemande que « sur la base des informations disponibles, le caractère antisémite du rassemblement est indubitable et conforme avec certains rassemblements de ces dernières années, dans lesquels l’antisémitisme anti-israélien est combiné avec un discours de haine ouvert contre les Juifs en Allemagne ».

Le mois dernier, les autorités allemandes ont annoncé, pour la troisième année consécutive, l’interdiction du rassemblement annuel de la Journée d’al-Qods. Celui-ci, prônant la destruction d’Israël, devait avoir lieu le 15 avril.

Ron Prosor, ambassadeur d’Israël en Allemagne, a lui aussi réagi, expliquant que « ces idiots abusent des libertés offertes par l’Allemagne pour appeler sans réserve à l’anéantissement d’Israël et des Juifs. Ils bafouent les valeurs démocratiques du pays et franchissent toutes les lignes rouges en s’abreuvant dans le puits brun ».

En France, plusieurs responsables communautaires et quelques députés, dont Caroline Yadan et Astrid Panosyan-Bouvet, ont condamné la manifestation.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.