Rechercher

Berlin : Un élu AfD a créé la polémique après une photo au Mémorial de la Shoah

Sur l’image, Holger Winterstein apparaît souriant et les bras ouverts, debout sur l'une des stèles du Mémorial aux Juifs assassinés d'Europe, dans la capitale allemande

Holger Winterstein, élu de l'AFD, sur le Mémorial aux Juifs assassinés d'Europe, à Berlin. (Crédit : Capture d'écran Facebook)
Holger Winterstein, élu de l'AFD, sur le Mémorial aux Juifs assassinés d'Europe, à Berlin. (Crédit : Capture d'écran Facebook)

Holger Winterstein, élu du parti d’extrême droite Alternative für Deutschland (AfD) dans le land de Thuringe, en Allemagne, a créé une polémique la semaine dernière après une photo sur le mémorial de la Shoah de Berlin.

Sur l’image, on le voit souriant et les bras ouverts, debout sur l’une des stèles du Mémorial aux Juifs assassinés d’Europe, dans la capitale allemande.

Si l’homme a reconnu que son geste avait été « stupide », il a estimé que les prises de position outrées en réaction à sa photo visaient avant tout son parti, et non lui personnellement ni son acte.

La photo a été prise dimanche 9 octobre à l’issue d’une manifestation organisée par la formation politique d’extrême droite à Berlin contre la politique énergétique du pays.

Holger Winterstein avait légendé sa photo de ces mots : « Le Zeitgeist (doctrine intellectuelle d’une époque, en allemand) n’est qu’un phénomène passager. »

La phrase laisse ainsi penser à une critique contre la politique mémorielle allemande, qui reconnaît le passé honteux du pays.

Massivement relayée sur les réseaux sociaux, la photo a fait beaucoup réagir, et de nombreuses voix se sont élevées pour dénoncer le geste de l’élu d’extrême droite.

« C’est répugnant. C’est triste, surtout pour le Parlement », a réagi Karl Lauterbach, ministre allemand de la Santé, sur Twitter.

Ron Prosor, émissaire israélien à l’ONU, lors d’un discours au Conseil de Sécurité, le 22 octobre 2013 au siège des Nations unies à New York (Crédit : Nations unies)

Ron Prosor, ambassadeur d’Israël à Berlin, a lui estimé que Holger Winterstein, faisait « honte à lui-même et à son parti ».

« Profitez de vos quelques minutes de célébrité honteuse, car votre nom sera vite oublié. Les âmes sanctifiées commémorées dans ce mémorial ne seront jamais oubliées », a-t-il déclaré.

Holger Winterstein a depuis reconnu auprès du média allemand MDR que prendre cette photo avait été « extrêmement stupide de sa part, assurant que le scandale qui s’en est suivi n’était en fait qu’une stratégie pour s’en prendre à son parti.

L’homme a démissionné le 12 octobre de son poste de vice-président de l’association régionale de Sonneberg.

L’AfD a elle assuré que des sanctions allaient être prises contre l’élu et son « attitude extrêmement irrespectueuse ».

Björn Höcke, premier candidat de l' »Alternative pour l’Allemagne », le parti de l’AfD en Thuringe, célèbre les premiers résultats des élections de l’État de Thuringe à Erfurt, dans l’est de l’Allemagne, le dimanche 14 septembre 2014. (AP Photo/dpa,Hendrik Schmidt)

En 2016, Björn Höcke, un autre responsable de l’AfD, avait déclaré que le Mémorial aux Juifs assassinés d’Europe, à Berlin, était un « monument de la honte ».

Régulièrement, des selfies tout-sourire ou des photos indignes sont pris au mémorial de la Shoah de Berlin, provoquant régulièrement des polémiques.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...