Israël en guerre - Jour 263

Rechercher

Bernie Sanders rejette les appels à un cessez-le-feu contre le Hamas

Le sénateur du Vermont réitère l'appel de Biden à une pause humanitaire pour protéger les civils et exhorte les leaders mondiaux à "donner de l'espoir au peuple palestinien"

Le président de la Commission des Affaires sociales du Sénat, Bernie Sanders, le sénateur indépendant du Vermont, pendant une réunion de commission au Capitole, le 10 mai 2023. (Crédit : Carolyn Kaster/AP)
Le président de la Commission des Affaires sociales du Sénat, Bernie Sanders, le sénateur indépendant du Vermont, pendant une réunion de commission au Capitole, le 10 mai 2023. (Crédit : Carolyn Kaster/AP)

Le sénateur américain Bernie Sanders a rejeté dimanche les appels à un cessez-le-feu à Gaza, rompant ainsi avec un groupe croissant de législateurs progressistes qui ont pris l’initiative d’un tel appel ces dernières semaines.

« Je ne sais pas comment on peut avoir un cessez-le-feu (…) avec un groupe comme le Hamas, qui se consacre à l’agitation, au chaos et à la destruction de l’État d’Israël », a-t-il déclaré à CNN.

« Je pense que les pays arabes de la région comprennent que le Hamas doit disparaître », ajoute-t-il.

La guerre entre Israël et le Hamas a éclaté après le massacre du 7 octobre, au cours duquel quelque 3 000 terroristes ont pénétré en Israël depuis la bande de Gaza par voie terrestre, aérienne et maritime, tuant quelque 1 400 personnes, pour la plupart des civils, et prenant au moins 240 otages de tous âges sous le couvert d’un barrage de milliers de roquettes.

En réponse, Israël a promis d’éliminer le Hamas, qui dirige la bande de Gaza depuis 2007, et de détruire ses infrastructures. Tsahal a ciblé les zones où le Hamas opère par des frappes aériennes et une opération terrestre, et a déclaré qu’elle s’efforçait de minimiser les pertes civiles.

Candidat du parti démocrate aux élections présidentielles de 2016 et 2020, Sanders est l’un des critiques les plus virulents d’Israël au Congrès américain. Il accuse régulièrement le gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu de racisme et critique sa politique à l’égard des Palestiniens de Gaza et de Cisjordanie.

En rejetant tout appel à un cessez-le-feu, Sanders a rompu avec les positions qu’il a adoptées par le passé. En mai 2021, lors de l’opération « Gardien des murs », Sanders avait écrit un éditorial pour le New York Times, dans lequel il exhortait Israël à accepter un cessez-le-feu contre le Hamas, déclarant à l’époque que « dans cette période de crise, les États-Unis devraient exiger un cessez-le-feu immédiat ».

Dans l’interview qu’il a accordée à CNN dimanche, Sanders a également condamné la crise humanitaire qui sévit dans la bande de Gaza, où quelque 800 000 habitants auraient été déplacés par la guerre.

Mais ses commentaires à CNN ont été relayés sur Twitter par plusieurs responsables israéliens, cherchant manifestement à démontrer l’opposition politique généralisée aux États-Unis aux appels à un cessez-le-feu.

À l’instar du président américain Joe Biden, Sanders a appelé à une pause humanitaire dans les combats entre Israël et le Hamas, afin de permettre la collecte de renseignements sur le sort des otages détenus dans la bande de Gaza et de veiller à ce que l’aide parvienne aux civils en toute sécurité.

« Il est clair qu’Israël a le droit de se défendre. Le Hamas a juré que son objectif était de détruire Israël, il doit donc réagir », a-t-il déclaré. « Mais il y a certainement un meilleur moyen qui ne nécessite pas de tuer des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants », a-t-il ajouté. « Une fois encore, la priorité absolue est d’interrompre les bombardements et de faire face à la catastrophe immédiate. »

Selon le ministère de la Santé de la bande de Gaza, dirigé par le Hamas, quelque 9 700 personnes auraient été tuées depuis le 7 octobre. Ce chiffre ne peut toutefois pas être vérifié de manière indépendante et il inclurait les terroristes membres du Hamas ainsi que les civils tués par des roquettes mal tirées et tombées dans l’enclave.

Bien qu’Israël ait rejeté les appels à une pause humanitaire, il a exhorté à plusieurs reprises les civils à évacuer le nord de la bande de Gaza, où se déroule la majeure partie des combats contre le groupe terroriste au pouvoir. Ce week-end, Tsahal a tenté de créer un couloir d’évacuation sûr pour les civils, mais celui-ci a été la cible d’une attaque du Hamas.

Le Hamas a également tenté de profiter du passage autorisé pour l’acheminement de l’aide humanitaire vers Gaza depuis l’Égypte via le point de passage de Rafah, ainsi que du transfert des blessés autorisés à quitter la bande de Gaza pour recevoir un traitement médical.

Un haut responsable de l’administration Biden a affirmé samedi que le Hamas avait tenté de faire passer clandestinement ses combattants à travers la frontière égyptienne à bord d’une ambulance, alors que des efforts étaient déployés pour transférer les blessés et permettre aux détenteurs de passeports étrangers d’évacuer la région.

Les gardes-frontières palestiniens vérifient les documents des personnes quittant la bande de Gaza. Les Palestiniens ayant la double nationalité et les étrangers se préparent à franchir le poste frontière de Rafah avec l’Égypte, dans le sud de la bande de Gaza, le 2 novembre 2023. (Crédit : Said Khatib/AFP)

Peu après la publication des propos du fonctionnaire américain, le Hamas a suspendu l’évacuation des détenteurs de passeports étrangers.

Évoquant les mauvais traitements infligés par le Hamas aux civils de Gaza, Sanders a souligné sur CNN l’importance de « donner de l’espoir au peuple palestinien » et a réitéré l’appel lancé par l’administration Biden aux dirigeants israéliens et palestiniens de revenir à la table des négociations pour discuter d’une solution à deux États une fois que le Hamas aura été chassé du pouvoir.

« Ce dont nous avons besoin, c’est que le monde s’unisse pour donner de l’espoir aux Palestiniens, nous avons besoin d’une solution à deux États, et nous avons besoin que de nombreux pays très riches de la région – les Émirats arabes unis, l’Arabie saoudite, le Qatar, ils sont extraordinairement riches – coopèrent avec les États-Unis, travaillent avec la communauté pour donner un peu d’espoir et de dignité et de liberté au peuple palestinien, ce que le Hamas ne fera jamais », a-t-il déclaré.

Dimanche également, le directeur-adjoint de la communication de la Maison Blanche, Herbie Ziskind, a diffusé sur Twitter des citations du représentant démocrate Jake Auchincloss du Massachusetts et du sénateur du Vermont Bernie Sanders, des alliés du président américain qui ont des opinions opposées, mais qui ont tous deux exprimé leur opposition à un cessez-le-feu à Gaza.

Cette initiative semble viser à démontrer que l’opposition de Joe Biden à un cessez-le-feu est largement soutenue, malgré les appels de plus en plus nombreux de législateurs et de groupes d’extrême-gauche en faveur d’un tel cessez-le-feu.

Biden appelle au contraire à des trêves humanitaires afin de permettre le passage en toute sécurité de l’aide et des civils, et de contribuer aux efforts de libération des otages.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.