Biden salue les contributions des Juifs US au début du Mois du patrimoine juif
Rechercher

Biden salue les contributions des Juifs US au début du Mois du patrimoine juif

Le président a noté à quel point l’année précédente avait été historique, avec l’arrivée du mari juif de la vice-présidente et du premier dirigeant juif de la majorité au Sénat

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Le président américain Joe Biden prend la parole lors d'un événement marquant le 50e anniversaire d'Amtrak à la 30th Street Station à Philadelphie, le 30 avril 2021. (Crédit : AP / Patrick Semansky)
Le président américain Joe Biden prend la parole lors d'un événement marquant le 50e anniversaire d'Amtrak à la 30th Street Station à Philadelphie, le 30 avril 2021. (Crédit : AP / Patrick Semansky)

Le président américain Joe Biden a affirmé vendredi, dans une proclamation à l’occasion du lancement du Mois du patrimoine juif américain, que l’année précédente avait été historique pour les Juifs américains, avec l’arrivée de nouveaux responsables juifs aux plus hauts niveaux de la vie publique.

Le Mois du patrimoine juif américain est célébré en mai chaque année depuis 2006.

« L’expérience juive américaine est une histoire de foi, de courage et de progrès », a déclaré Biden. « C’est une expérience américaine par excellence – une expérience liée aux principes clés de l’identité américaine, y compris à l’engagement de notre nation en faveur de la liberté de religion et de conscience. »

« Cette année, nous reconnaissons également deux premières historiques, alors que l’Amérique a vu la vice-présidente prêter serment aux côtés de son époux juif, et qu’un autre est devenu le premier dirigeant juif de la majorité au Sénat américain et plus haut élu juif américain dans l’histoire de notre nation », a-t-il dit, faisant référence au mari de Kamala Harris, Doug Emhoff, et au sénateur Chuck Schumer.

Biden a poursuivi en déplorant le racisme et le fanatisme rencontrés par les Juifs aux États-Unis pendant des siècles. « Cela inclut le fléau de l’antisémitisme », a-t-il dit, ajoutant que la minorité avait été de plus en plus la cible de nationalistes blancs ces dernières années.

La colistière du candidat démocrate à la présidence, l’ancien vice-président Joe Biden, la sénatrice Kamala Harris, et son mari Douglas Emhoff à la fin d’un événement de campagne au lycée Alexis Dupont à Wilmington, Delaware, le mercredi 12 août 2020. (Crédit : AP Photo/Carolyn Kaster)

Dans son premier discours au Congrès plus tôt cette semaine, Biden a déclaré que les suprémacistes blancs constituaient la menace terroriste « la plus meurtrière » pour les États-Unis.

« Nous n’ignorerons pas ce que nos agences de renseignement ont déterminé comme étant la menace terroriste la plus meurtrière pour la patrie aujourd’hui : le terrorisme suprémaciste blanc », a-t-il déclaré dans une critique contre son prédécesseur, accusé par les Démocrates d’avoir ignoré le phénomène.

« Alors que notre nation s’efforce de guérir ces blessures et de surmonter ces défis, reconnaissons et célébrons les contributions cruciales que les Juifs américains ont apportées à notre lutte collective pour une société plus juste, menant des mouvements pour la justice sociale, travaillant pour garantir que les opportunités qu’ils ont obtenues soient étendues à d’autres, et tenant compte des mots de la Torah, ‘Justice, justice vous poursuivrez’ », a déclaré Biden.

« Concept central du judaïsme, ‘l’dor v’dor’, ou ‘de génération en génération’, reconnaît à la fois la continuité du peuple juif et la responsabilité intergénérationnelle que nous avons de guérir le monde pour nos enfants. Pendant le Mois du patrimoine juif américain, nous rendons hommage aux Juifs américains qui, inspirés par les valeurs juives et les idéaux américains, se sont engagés dans ce travail perpétuel pour former une union plus parfaite », a-t-il conclu.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...