Billy Crystal aux funérailles de Mohamed Ali : j’étais son “petit frère” juif
Rechercher

Billy Crystal aux funérailles de Mohamed Ali : j’étais son “petit frère” juif

Le comédien a révélé comment le boxeur l’avait aidé à récolter des fonds pour la troupe de théâtre pour la paix de l’université Hébraïque et quitté un club sportif qui n’acceptait pas les juifs

Billy Crystal pendant les funérailles de Mohamed Ali à Louisville, le 10 juin 2016. (Crédit : capture d'écran YouTube/FOX 10 Phoenix)
Billy Crystal pendant les funérailles de Mohamed Ali à Louisville, le 10 juin 2016. (Crédit : capture d'écran YouTube/FOX 10 Phoenix)

Le comédien Billy Crystal a rendu hommage à son « grand frère » Mohamed Ali », « une source d’énergie formidable » pendant ses funérailles vendredi, révélant qu’Ali l’avait aidé à récolter de l’argent pour un projet de théâtre israélo-palestinien de l’université Hébraïque, et que son ami de longue date avait cessé d’aller dans un club sportif quand il avait réalisé qu’il n’accueillait pas les juifs.

Crystal a reçu une standing ovation pour son discours pendant un service interconfessionnel dans l’arène des sports de Louisville, remplie de célébrités, d’athlètes et de politiciens, dont l’ancien président Bill Clinton, le sénateur Orrin Hatch, le réalisateur Spike Lee, l’ancienne star de la NFL Jim Brown, Arnold Schwarzenegger, la star de football David Beckam, Whoopi Goldberg et Kareem Abdul-Jabbar.

Le comédien a déclaré qu’il connaissait Ali, qui est mort le 10 juin à 74 ans après une bataille de 42 ans contre la maladie de Parkinson. Ils se sont rencontrés quand Crystal, alors comédien débutant, avait été improbablement invité pour réaliser un sketch de trois minutes dans lequel il imitait Ali et le journaliste sportif Howard Cosell, pendant un évènement télévisé important.

Le sketch, s’est rappelé Crystal, montrait « Ali » disant à « Cosell » qu’ « à partir de maintenant, je veux être connu comme Izzy Yitzkowitz. Je suis juif orthodoxe. Je suis le plus grand de tous les temps… », un jeu sur la conversion d’Ali à l’islam et son changement de nom, qui était Cassius Clay.

« Personne ne lui avait jamais fait ça, s’est rappelé Crystal. « Il a adoré… Il m’a fait son gros câlin d’ours et m’a murmuré à l’oreille ‘Tu es mon petit frère’, et il m’a toujours appelé ainsi jusqu’à la dernière fois que nous nous sommes vus. »

Crystal a déclaré qu’Ali était toujours là pour lui, et notamment quand Crystal « a été honoré par l’université Hébraïque de Jérusalem », et Ali « a fait toute la promotion » de cet évènement, est venu au dîner, s’est assis avec la famille de Crystal et a pris beaucoup de photos – « l’homme musulman le plus célèbre au monde rendant hommage à son ami juif ».

Grâce à l’implication d’Ali, a dit Crystal, suffisamment d’argent a été récolté pour doter, dans l’université israélienne, une troupe de théâtre intitulée « Paix par les arts du spectacle », dans laquelle « acteurs, auteurs et metteurs en scène [Israéliens et Palestiniens] travaillent tous ensemble dans la paix en créant des travaux d’art originaux. »

Mohamed Ali pendant une conférence de presse à Jakarta, le 21 octobre 1996. (Crédit : AFP / JOHN MACDOUGALL)
Mohamed Ali pendant une conférence de presse à Jakarta, le 21 octobre 1996. (Crédit : AFP / JOHN MACDOUGALL)

Crystal a déclaré qu’Ali avait aimé l’idée, et que le projet « prospère encore aujourd’hui ».

Howard Cosell en 1975. (Crédit : Wikipedia)
Howard Cosell en 1975. (Crédit : Wikipedia)

Le comédien s’est aussi souvenu avoir été assis aux côtés d’Ali pendant les funérailles de Cosell en 1995, quand Ali lui avait murmuré « Petit frère, tu penses qu’il porte son postiche ? »

Crystal avait répondu « je ne pense pas ».

Ali : « Alors, comment Dieu va-t-il le reconnaître ? »

Crystal : « Champion, une fois qu’il ouvrira la bouche, Dieu saura. »

Tous deux ont commencé à rire, s’est souvenu Crystal, « pendant un enterrement – moi avec Mohamed Ali, comme deux petits enfants. »

La dernière histoire personnelle de Crystal portait sur une invitation d’Ali avec lui dans un club, et Crystal disant qu’il ne pouvait pas, parce qu’il n’acceptait pas de membres juifs. « Je suis un musulman noir, et ils me laissent courir », a dit Ali, puis il a promis « Petit frère, je ne courrai plus jamais là-bas ». Et, a dit Crystal, « il l’a fait ».

Le comédien a conclu en décrivant Ali comme « une source d’énergie formidable, créée par Mère Nature comme par magie, une combinaison fantastique de puissance et de beauté. »

« Nous avons vu des photographies d’un éclair au moment de l’impact, féroce dans sa force, magnifique dans son élégance. Et au moment de l’impact il éclaire tout autour de lui donc vous pouvez tout voir clairement. Mohamed Ali nous a touchés pendant la nuit la plus sombre de l’Amérique. »

Crystal a continué, « Ali nous a forcés à nous regarder. Ce jeune homme effronté nous a ravis, nous a mis en colère, nous a confondus, nous a défiés, et est finalement devenu un messager silencieux de paix et nous a appris que la vie est meilleure quand vous construisez des ponts entre les gens, et non des murs. »

Ali, a déclaré Crystal, « courait avec les dieux et marchait avec les infirmes, et souriait devant la bêtise de tout cela. Il est parti mais il ne mourra jamais. Il était mon grand frère. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...