Birthright reprend ses voyages en Israël pour les Juifs US vaccinés ou guéris
Rechercher

Birthright reprend ses voyages en Israël pour les Juifs US vaccinés ou guéris

L'organisation, qui a annulé ses activités pendant plus d'un an en raison de la COVID-19, dit qu'elle attend des centaines de groupes de touristes au cours des prochains mois

Des participants à un voyage Taglit Birthright au mur Occidental de la Vieille Ville de Jérusalem, le 18 août 2014. (Crédit : Flash90)
Des participants à un voyage Taglit Birthright au mur Occidental de la Vieille Ville de Jérusalem, le 18 août 2014. (Crédit : Flash90)

L’organisation Birthright Israel a annoncé mardi al reprise ses voyages en Terre Sainte, après un an d’interruption.

À partir du mois de mai, les participants vaccinés ou guéris originaires des États-Unis pourront se rendre en Israël pour participer à un voyage de 10 jours. Birthright a interrompu ses voyages en mars 2020 en raison de la COVID-19.

Ce voyage gratuit de dix jours permet aux participants de voyager à travers le pays, des rues pavées de Jérusalem aux plages de Tel Aviv, en passant par les anciens plateaux de Masada et du Golan.

Gidi Mark, PDG de Birthright Israel. (Erez Uzir / Avec l’autorisation de Birthright Israel-Taglit)

« Grâce à la contribution du ministère israélien de la Santé, nous sommes convaincus d’avoir élaboré le meilleur plan pour reprendre en toute sécurité et efficacement nos voyages, qui jouent un rôle essentiel dans le renforcement de l’identité juive de centaines de milliers de jeunes dans le monde », a déclaré Gidi Mark, PDG de Birthright Israel, dans un communiqué.

« L’année dernière a été difficile, mais nous n’avons jamais perdu l’espoir qu’il y avait une lumière au bout du tunnel. Maintenant, l’attente est terminée, et il est temps de revenir en Israël avec Birthright Israel », a ajouté M. Mark.

Les participants devront présenter un test PCR négatif avant de prendre l’avion et subiront un test sérologique à leur arrivée en Israël, qui permet de détecter les anticorps. Il leur sera également demandé de respecter la distanciation sociale et le port du masque, conformément aux directives du ministère de la Santé.

Les groupes seront limités à 20 participants, soit la moitié de la taille des groupes Birthright avant la pandémie.

Participants au voyage Birthright Israël. (Autorisation)

« Lorsque les premiers groupes Birthright Israël ont décollé en décembre 1999, nous n’aurions jamais pu imaginer toutes les étapes incroyables que nous allions franchir en seulement 20 ans », a déclaré Charles Bronfman, cofondateur de Birthright Israël.

« La pandémie a été déchirante pour nous tous. Inutile de dire que la pause dans notre programme a été très triste, mais je suis ravi de savoir que nos participants seront bientôt de retour en Israël. La magie continue », a-t-il déclaré.

Des participants à Birthright Excel lors de l’ouverture de leur programme 2019, qui s’est déroulé virtuellement en 2020 en raison du coronavirus. (Autorisation de Birthright)

Alors que les voyages en Israël étaient interrompus en raison de la COVID, les organisations Birthright ont proposé plusieurs alternatives virtuelles, telles que Birthright Excel, un programme de stage de 10 semaines dispensé via Zoom l’été dernier, a indiqué l’organisation.

Birthright Israel a annoncé que plus de 400 groupes de touristes sont attendus pour juillet, août et octobre. Elle s’attend également à ce que des dizaines de voyages aient lieu en mai et juin.

Avant que la COVID-19 ne mette un terme aux activités de Birthright, l’organisation offrait des voyages à plus de 750 000 jeunes adultes juifs originaires de 68 pays. Pour être éligibles, les participants doivent avoir au moins un parent juif ou s’être convertis au judaïsme, et être âgés de 18 à 32 ans.

L’été dernier, on a estimé que l’annulation des voyages culturels juif – dont Birthright – coûterait 200 millions de dollars à l’économie israélienne. Selon l’organisation, les voyages Birthright Israël ont contribué à hauteur d’environ 1,825 milliard de dollars à l’économie israélienne au cours des vingt dernières années.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...