Israël en guerre - Jour 264

Rechercher

Blinken: C’est Israël et non les US, qui décidera de la fin de la guerre contre le Hamas

Expliquant la décision de Biden de contourner le Congrès pour autoriser la vente d'armes, le secrétaire d'Etat explique que Washington veut "s'assurer qu'Israël dispose de ce dont il a besoin pour se défendre contre le Hamas"

Le secrétaire d'État Antony Blinken s'exprime lors d'une réunion avec des responsables des droits de l'homme au département d'État, le 7 décembre 2023, à Washington. (Crédit : AP/Alex Brandon)
Le secrétaire d'État Antony Blinken s'exprime lors d'une réunion avec des responsables des droits de l'homme au département d'État, le 7 décembre 2023, à Washington. (Crédit : AP/Alex Brandon)

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken a rappelé dimanche que c’est Israël, et non les États-Unis, qui décidera de la date de la fin de la guerre contre le Hamas à Gaza, à la suite d’informations selon lesquelles Washington aurait fait pression sur Israël pour qu’il mette un terme aux opérations d’ici la fin de l’année.

S’adressant à Jake Tapper, sur CNN au sujet de la guerre, qui est entrée dans son troisième mois, Blinken a déclaré que les États-Unis avaient mené des discussions avec Israël au sujet de sa « durée » ainsi que de « la manière dont il poursuit cette campagne contre le Hamas ».

« Ce sont des décisions qu’Israël doit prendre », a-t-il ajouté.

La guerre d’Israël contre le Hamas a été déclenchée par l’assaut du groupe terroriste, le 7 octobre, au cours duquel des milliers de terroristes ont fait irruption dans le sud d’Israël depuis la terre, l’air et la mer, tuant plus de 1 200 personnes, pour la plupart des civils, et prenant quelque 240 otages.

En réponse, Israël a lancé une campagne aérienne, suivie d’une opération terrestre, par laquelle le pays s’est engagé à renverser le Hamas et à mettre fin à 16 ans de règne du groupe terroriste dans la bande de Gaza.

En ce qui concerne le nombre de civils tués dans la bande de Gaza, Blinken a déclaré que même s’il pense qu’Israël est animé d’une bonne « intention » lorsqu’il s’agit de minimiser les pertes civiles, « les résultats ne se manifestent pas toujours, et nous le constatons à la fois en termes de protection des civils et d’aide humanitaire ».

Le ministère de la Santé de Gaza, dirigé par le Hamas, affirme que depuis le début de la guerre, plus de 17 500 personnes ont été tuées, pour la plupart des civils. Ces chiffres ne peuvent toutefois pas être vérifiés de manière indépendante et incluraient quelque 7 000 terroristes du Hamas, ainsi que des civils tués par des roquettes palestiniennes qui sont retombées en territoire palestinien.

Des Palestiniens sur le site d’une frappe aérienne israélienne, à Khan Yunis, dans le sud de la bande de Gaza, le 9 décembre 2023. (Crédit : Atia Mohammed/Flash90)

Au cours de son interview sur CNN, Blinken a vivement condamné les violences sexuelles perpétrées par le Hamas le 7 octobre, ainsi que ceux qui ne se sont pas encore exprimés à ce sujet ou qui ont tardé à le faire.

« Je ne sais pas pourquoi les pays, les dirigeants et les organisations internationales ont été si lents à se concentrer sur cette question, à attirer l’attention des gens. Je suis heureux que cela se produise enfin », a-t-il déclaré. « Les atrocités dont nous avons été témoins le 7 octobre sont presque indescriptibles et dépassent notre capacité à les digérer. Nous en avons déjà parlé, mais les violences sexuelles que nous avons vues le 7 octobre dépassent tout ce que j’ai pu voir. »

Les récits explicites des survivants des massacres et de ceux qui ont préparé les corps pour l’enterrement décrivent des actes de viol collectif et de mutilation perpétrés contre des femmes et des filles, et une enquête de police en cours se penche sur les preuves de mutilation post-mortem.

Blinken a également défendu la vente d’urgence à Israël de près de 14 000 munitions pour chars d’assaut et a appelé le Congrès à approuver rapidement une aide de plus de 100 milliards de dollars destinée à Israël, à l’Ukraine et à d’autres priorités en matière de sécurité nationale.

Une décision rare de l’administration Biden de contourner le Congrès a permis au département d’État d’approuver la vente d’urgence samedi.

Expliquant que les besoins des opérations militaires d’Israël à Gaza justifiaient cette rare décision de contourner le Congrès, Blinken a déclaré à CNN et ABC qu' »Israël est en train de combattre le Hamas […] et nous voulons nous assurer qu’Israël dispose de ce dont il a besoin pour se défendre contre le Hamas ».

La vente, d’une valeur de 106,5 millions de dollars, comprend 13 981 cartouches antichars multi-usages de 120 mm à haut niveau d’explosivité avec traceur, ainsi que le soutien, l’ingénierie et la logistique des États-Unis. Le matériel proviendra de l’inventaire de l’armée.

La décision de procéder à la vente a été prise alors que le programme d’aide plus important de l’administration Biden était au cœur d’un débat sur la politique d’immigration et la sécurité des frontières des États-Unis.

Les munitions pour chars et le soutien connexe ne constituent qu’une petite partie des ventes militaires à Israël, a déclaré Blinken, qui a ajouté que le reste était soumis à l’examen du Congrès : « Il est très important que la voix du Congrès soit entendue dans ce dossier », a-t-il déclaré.

Le fait de contourner le Congrès par des décisions d’urgence en matière de ventes d’armes est une mesure inhabituelle qui, par le passé, s’est heurtée à la résistance des législateurs, qui disposent normalement d’un certain temps pour examiner les propositions de transferts d’armes et, dans certains cas, pour les bloquer.

Bien qu’inhabituelle, la décision de contourner le Congrès n’est pas sans précédent, et elle a été prise lorsque les administrations estimaient qu’il était urgent de livrer des armes sans attendre l’approbation des législateurs.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.