Bosnie : Les leaders juifs inquiets après la découverte de graffitis antisémites
Rechercher

Bosnie : Les leaders juifs inquiets après la découverte de graffitis antisémites

Une croix gammée et le mot 'Juden' ont été peints à la bombe dans deux villes sur des bâtiments où vivent des Juifs. Le maire de Sarajevo a condamné ces actes de vandalisme

Vue sur la ville de Sarajevo (Crédit : Bjoertvedt/CC BY SA 3.0)
Vue sur la ville de Sarajevo (Crédit : Bjoertvedt/CC BY SA 3.0)

Des graffitis antisémites ont été peints à la bombe sur des bâtiments de deux villes de Bosnie où vivent des membres de la communauté juive.

Les leaders juifs de Bosnie ont exprimé leur inquiétude après ces incidents survenus à Sarajevo et à Tuzla, selon des informations locales.

Les graffitis, découverts jeudi, comprenaient des croix gammées et le mot « Juden », a fait savoir le site d’information Inside Sarajevo.

« Nous avons appris cette information avec regret et avec amertume, conscients que ces incidents ne contreviendront pas aux bonnes relations de voisinage que les Juifs bosniaques ont construites avec leurs concitoyens d’autres groupes ethniques et religieux. Nous en appelons aux autorités compétentes pour identifier et sanctionner les auteurs », a fait savoir la communauté juive dans un communiqué paru vendredi.

Le maire de Sarajevo, Abdulah Skaka, a condamné les incidents dans un communiqué.

« Les citoyens de Sarajevo chérissent la diversité culturelle depuis des décennies. Le respect pour les différentes confessions a protégé Sarajevo dans les instants les plus difficiles. Je suis convaincu qu’une majorité de citoyens de Sarajevo ne cautionneront jamais de telles actions, peu importe leur affiliation ethnique ou religieuse. J’appelle les autorités à identifier les coupables, à les sanctionner et à en informer l’opinion publique », a expliqué Skaka.

« Les habitants de Sarajevo ont nourri la richesse représentée par les différentes cultures depuis des décennies et le respect inter-religieux a été préservé à Sarajevo, même dans les moments les plus difficiles, et nous sommes convaincus que… ces actes ne seront jamais les bienvenus dans cette ville », a fait savoir le conseil municipal de Sarajevo dans un communiqué.

« La Bosnie-Herzégovine est historiquement l’un des pays les plus sûrs et les plus accueillants pour les Juifs, il n’y a généralement pas d’antisémitisme sur ce territoire et il est riche de ses relations étroites établies entre les citoyens de toutes les confessions et de toutes les origines », a commenté le vice-président et directeur-général du Congrès juif mondial Robert Singer dans une déclaration.

« Au cours de ma visite là-bas, l’année dernière, et de ma rencontre avec le Premier ministre Fadil Novalić, initiée par le président de la communauté juive de la Bosnie-Herzégovine, l’ambassadeur Jakob Finci, j’ai été frappé par la chaleur qui entoure la communauté juive dans un pays essentiellement musulman et reconnaissant pour le dévouement du gouvernement à préserver le patrimoine juif, y compris la Haggadah de Sarajevo, qui a des centaines d’années ».

Environ 1 000 Juifs vivent en Bosnie.

Détail de la page ‘Maror’ de la Haggadah de Sarajevo (Autorisation de la Fondation pour la culture juive)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...