Canada : Des croix gammées sur des affiches de députés juifs
Rechercher

Canada : Des croix gammées sur des affiches de députés juifs

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau s’est dit "dégoûté et fâché que les pancartes de Rachel Bendayan et Anthony Housefather aient été vandalisées de graffitis antisémites"

Une affiche électorale de Rachel Bendayan taguée avec des croix gammées, à Montréal, au Canada, en août 2021. (Crédit : Rachel Bendayan / Twitter)
Une affiche électorale de Rachel Bendayan taguée avec des croix gammées, à Montréal, au Canada, en août 2021. (Crédit : Rachel Bendayan / Twitter)

Les pancartes électorales de deux députés juifs canadiens ont été taguées avec des croix gammées la semaine dernière à Montréal, a rapporté le Journal de Montréal.

Les affiches visées sont celles d’Anthony Housefather, élu pour le Parti libéral du Canada dans Mont-Royal, et de Rachel Bendayan, sa collègue libérale élue dans Outremont.

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau s’est dit « dégoûté et fâché que les pancartes de Rachel Bendayan et Anthony Housefather aient été vandalisées de graffitis antisémites ». « C’est tout simplement inacceptable. Je suis solidaire avec Rachel, Anthony et la communauté juive dans la lutte contre ce type de haine », a-t-il ajouté, dans un post écrit en français et en anglais.

Les deux députés visés ont également réagi.

« C’est une honte terrible de voir que l’antisémitisme a déjà infiltré la campagne au troisième jour », a écrit Anthony Housefather, engagé dans la lutte contre l’antisémitisme. « Je peux assurer à celui qui a fait ça qu’aucune croix gammée ne m’effraiera ou ne m’empêchera de parler au nom des Canadiens juifs », a-t-il ajouté.

« Quelle que soit l’allégeance politique ou les opinions, les messages violents, racistes et haineux n’ont pas leur place. Nous devons les condamner sans équivoque. On a vu où les relents d’extrême droite nous menaient à travers le monde. Ce n’est pas ça notre Canada », a écrit Rachel Bendayan.

Plusieurs adversaires politiques ont également condamné les tags, dont le chef néo-démocrate Jagmeet Singh et le chef conservateur Erin O’Toole.

Le mois dernier, lors d’un sommet sur l’antisémitisme, le Premier ministre canadien a annoncé que le pays allait dépenser 5 millions de dollars pour renforcer la sécurité des institutions juives. Cette annonce faisait suite à un nombre sans précédent d’incidents antisémites au Canada.

Selon le B’nai Brith Canada, plus de 2 600 incidents antisémites ont eu lieu dans le pays en 2020, une cinquième année record consécutive. Quelque 44 % d’entre eux semblaient être liés à la pandémie de COVID-19, a précisé le groupe.

Le Canada, qui compte 400 000 Juifs, est la troisième plus grande communauté de la diaspora après les États-Unis et la France. Environ la moitié d’entre eux vivent dans la région de Toronto, qui a été témoin de nombreux actes d’antisémitisme cette année.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...