Cazeneuve : Marine Le Pen « ne peut se placer au-dessus des lois de la République »
Rechercher

Cazeneuve : Marine Le Pen « ne peut se placer au-dessus des lois de la République »

La présidente du FN a refusé de se rendre à une convocation de la police pour être entendue dans l'affaire des assistants d'eurodéputés

Marine Le Pen pendant la visite de l'usine Fermap de Forbach, dans l'est de la France, le 18 janvier 2017. (Crédit : Patrick Hertzog/AFP)
Marine Le Pen pendant la visite de l'usine Fermap de Forbach, dans l'est de la France, le 18 janvier 2017. (Crédit : Patrick Hertzog/AFP)

Marine Le Pen « ne peut se placer au-dessus des lois de la République » en refusant d’être entendue par les enquêteurs dans l’affaire des assistants d’eurodéputés du Front national, a condamné vendredi Bernard Cazeneuve.

« Aucun responsable politique ne peut refuser, s’il est républicain, de déférer aux convocations de la justice. Le respect de l’autorité de l’Etat et des institutions commence par cela », a affirmé le Premier ministre à l’AFP.

« Lorsqu’on prétend aux plus hautes responsabilités, on ne peut se placer au-dessus des lois de la République », a-t-il ajouté.

La présidente du Front national Marine Le Pen était convoquée mercredi pour être entendue par les enquêteurs dans l’affaire des assistants d’eurodéputés de son mouvement mais elle a refusé de s’y rendre, ont indiqué vendredi des sources proches de l’enquête à l’AFP.

« Comme pendant les régionales, je ne répondrai pas pendant la campagne électorale. Cette période ne permettant ni la neutralité ni la sérénité nécessaire au fonctionnement correct de la justice », a expliqué Mme Le Pen à l’AFP.

Protégée par son immunité de députée européenne, Marine Le Pen ne peut être contrainte pour être entendue ni soumise à aucune mesure coercitive. Il faudrait au préalable que les juges d’instruction fassent une demande de levée d’immunité, qui serait ensuite soumise au Parlement européen.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...