CBS fait son auto-critique pour avoir interviewé et « légitimé » Woody Allen
Rechercher

CBS fait son auto-critique pour avoir interviewé et « légitimé » Woody Allen

Une émission a condamné l’entretien de la chaîne avec le réalisateur oscarisé

Le réalisateur Woody Allen lors d’une conférence de presse à l'opéra La Scala, à Milan, en Italie, le 2 juillet 2019. (Crédit : Luca Bruno / AP)
Le réalisateur Woody Allen lors d’une conférence de presse à l'opéra La Scala, à Milan, en Italie, le 2 juillet 2019. (Crédit : Luca Bruno / AP)

L’émission CBS Sunday Morning a critiqué une interview de Woody Allen réalisée par la chaine, affirmant qu’elle « légitimait » le célèbre réalisateur et présumé agresseur sexuel.

Erin Moriarty, qui anime l’émission matinale, a donné des exemples de musiciens, comédiens et cinéastes controversés, y compris Woody Allen, qui se sont vus être exclus des cercles sociaux ou professionnels en raison de la « cancel culture ».

Dans l’émission, la critique d’art Aruna D’Souza a déclaré que « quand quelqu’un est interviewé, on lui donne une sorte de légitimité simplement par le fait qu’il soit interviewé dans un grand journal télévisé ».

L’entretien avec Allen a été réalisé l’année dernière mais n’a été diffusé que dimanche sur la plate-forme de streaming de CBS, Paramount +. Son retard a été imputé au « vif cycle d’actualité », avec la pandémie COVID-19 qui a fait rage, a rapporté le Hollywood Reporter.

Dans l’entretien, Allen a réitéré ses dénégations faites au fil des ans au sujet des allégations d’abus sexuels portées contre lui.

En février et mars, HBO a diffusé une série documentaire en quatre épisodes intitulée « Allen v. Farrow ».

Dylan Farrow dans une interview sur la chaîne CBS, le 18 janvier 2018. (Crédit : capture d’écran YouTube)

Dans la série, Dylan Farrow, adoptée par Allen et l’actrice Mia Farrow, répète qu’Allen l’a agressée sexuellement en août 1992 alors qu’elle avait sept ans.

Allen avait décrit le documentaire comme « un travail de sape criblé de mensonges ».

De nombreux acteurs se sont distancés d’Allen depuis le début du mouvement « MeToo » en 2017 et la publication d’une chronique de Dylan Farrow.

En 2019, Allen a poursuivi Amazon pour rupture de contrat abusive. La plateforme avait annulé un contrat de quatre films suite aux allégations de viol. Le réalisateur réclamait 68 millions de dollars, mais a finalement retiré sa plainte après qu’un accord a été trouvé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...