Chevron finalise l’achat de Noble Energy, gérant des gisements de gaz en Israël
Rechercher

Chevron finalise l’achat de Noble Energy, gérant des gisements de gaz en Israël

Le ministre israélien de l'Energie salue une "excellente nouvelle pour l'économie israélienne" et affirme qu'elle va stimuler les investissements dans l'énergie

La plate-forme de traitement du gaz naturel Leviathan de la réserve naturelle de Dor Habonim Beach, le 1er janvier 2020. (Flash90)
La plate-forme de traitement du gaz naturel Leviathan de la réserve naturelle de Dor Habonim Beach, le 1er janvier 2020. (Flash90)

Le conglomérat pétrolier et gazier américain Chevron a finalisé son acquisition de Noble Energy, qui exploite deux champs gaziers au large des côtes israéliennes, après l’approbation des actionnaires de la société basée au Texas.

« Nous sommes heureux d’accueillir les employés et les actionnaires de Noble Energy chez Chevron. Les actifs de haute qualité de Noble complètent le portefeuille de Chevron, et la combinaison devrait apporter de solides avantages financiers », a déclaré Michael Wirth, président et directeur général de Chevron, dans un communiqué publié lundi.

« Avec son bilan à la pointe de l’industrie et sa discipline en matière de capital, nous pensons que nous sommes dans une situation différente des autres et que nous pouvons protéger le dividende tout en générant des profits à long terme. »

La finalisation de la vente a été saluée par le ministre de l’Energie Yuval Steinitz, qui l’a qualifiée de « formidable nouvelle pour l’économie israélienne » et a déclaré qu’elle ouvrirait « d’énormes possibilités d’investissement pour les hautes technologies et les start-ups dans le secteur de l’énergie ».

Chevron avait annoncé en juillet avoir conclu un accord définitif avec Noble Energy pour acheter toutes les actions en circulation dans le cadre d’une transaction d’une valeur de 5 milliards de dollars. La valeur totale de l’opération, y compris la dette, est de 13 milliards de dollars, a déclaré Chevron.

Noble Energy a des participations dans les gigantesques gisements de gaz israéliens Tamar et Leviathan.

Le mois dernier, la commission des Affaires intérieures et de l’Environnement de la Knesset a appris que Chevron avait causé une série de catastrophes environnementales et humanitaires dans le monde entier, avec 65 cas de litiges contre la société sur seulement 31 pays étudiés.

Steinitz a déclaré qu’il n’était « pas nécessaire » d’enquêter sur les déversements de pétrole liés à Chevron et datant d’une période antérieure au rachat de Noble Energy par la multinationale.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...