Israël en guerre - Jour 238

Rechercher

Cisjordanie: Heurts entre résidents d’implantation et Palestiniens près de Homesh

Selon Yesh Din, des extrémistes ont attaqué des Palestiniens à proximité de Burqa après une visite d'officiels de l'UE ; la rixe a fait des blessés

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Capture d'écran d'une vidéo tournée dans le village de Burqa, en Cisjordanie, montrant un incendie déclenché lors d'affrontements entre Palestiniens et partisans extrémistes du mouvement pro-implantations, le 24 mai 2023. (Capture d'écran : Twitter. Used in accordance with Clause 27a of the Copyright Law)
Capture d'écran d'une vidéo tournée dans le village de Burqa, en Cisjordanie, montrant un incendie déclenché lors d'affrontements entre Palestiniens et partisans extrémistes du mouvement pro-implantations, le 24 mai 2023. (Capture d'écran : Twitter. Used in accordance with Clause 27a of the Copyright Law)

Des Palestiniens ont été blessés, ainsi qu’un partisan du mouvement pro-implantation, lors d’affrontements qui ont eu lieu mercredi à proximité de l’avant-poste de Homesh, en Cisjordanie, des violences qui ont éclaté après la visite effectuée dans le secteur par des responsables européens.

Selon le groupe de défense des droits de l’Homme Yesh Din, plusieurs partisans extrémistes du mouvement pro-implantations ont agressé des Palestiniens dans le village de Burqa, mettant le feu à des habitations. Des images tournées dans la localité montrent les résidents en train d’essayer d’éteindre les flammes.

Pour sa part, le Conseil régional de Samarie et le groupe Sauveteurs sans frontières israélien ont précisé qu’un partisan du mouvement pro-implantations avait été légèrement blessé par des jets de pierre palestiniens.

Le Croissant rouge palestinien a déclaré, pour sa part, que deux Palestiniens avaient été blessés.

Il est difficile de dire laquelle des deux parties a été à l’origine de ces violences. Les Palestiniens et les groupes de défense des droits de l’Homme ont accusé les résidents d’implantation de Homesh d’avoir agressé des Palestiniens de Burqa dans le passé.

https://twitter.com/hadafps/status/1661423129611075599?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1661423129611075599%7Ctwgr%5E2bc4f3b6cd7967b6ca67bfa65c4b6029fbd9b4c9%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.timesofisrael.com%2Fsettlers-clash-with-palestinians-near-homesh-after-eu-officials-tour-west-bank-site%2F

De son côté, l’armée n’a pas fait de commentaire.

Yesh Din a expliqué que l’incident était survenu après la visite de diplomates européens dans le secteur de Homesh, ancien avant-poste qui avait été évacué en 2005 après un jugement de la Haute-cour qui avait établi qu’il avait été édifié partiellement sur des terres privées palestiniennes.

La semaine dernière, Tsahal a levé l’ordonnance qui interdisait aux Israéliens de pénétrer sur le site de l’ancienne implantation. Les groupes de droite déclarent avoir l’espoir de pouvoir la rebâtir.

Le groupe de veille des implantations La Paix Maintenant qui, aux côtés de Yesh Din et d’Emek Shaveh, avaient organisé la visite des diplomates européens, ont dénoncé les violences survenues à Burqa, parlant de « représailles » de partisans du mouvement pro-implantation.

La mission européenne auprès des Palestiniens a fait savoir qu’alors qu’ils étaient à Burqa, les responsables ont « été informés des attaques répétées commises par les résidents des avant-postes d’implantation voisins, et notamment de le part des résidents de Homesh ».

Un porte-parole de l’Union européenne a aussi critiqué l’approbation, par l’armée, de l’ordonnance autorisant à nouveau la présence des Israéliens à Homesh, l’une des quatre implantations qui avaient été démolies dans le cadre du retrait de la bande de Gaza, en 2005. Ce décret, approuvé la semaine dernière, a aussi été fustigé par les États-Unis.

Le chef du Conseil régional de Samarie, Yossi Dagan, a accusé les responsables de l’UE « d’attiser le terrorisme ».

« La barbarie des terroristes renforce l’obligation de reconstruire Homesh », a commenté Dagan.

Au mois de mars, les députés avaient voté en faveur de l’abrogation d’une loi datant de 2005 qui excluait tout développement israélien dans les quatre implantations de Cisjordanie qui avaient été évacuées lors du retrait de Gaza, notamment à Homesh.

Une abrogation qui a renforcé les efforts du gouvernement de droite, d’extrême-droite et religieux visant à légaliser l’avant-poste qui se trouve actuellement sur le site et la yeshiva artisanale que les activistes ont tenté de rétablir de manière répétée depuis 2005. Les autorités, pour leur part, ont fréquemment démoli les structures édifiées sur le site.

Alors que la communauté internationale considère toutes les implantations israéliennes en Cisjordanie comme illégales, Israël fait la différence entre les habitations construites dans les implantations qui sont approuvées au préalable par le ministère de la Défense sur des parcelles appartenant à l’État et les avant-postes édifiés sans les autorisations nécessaires, souvent sur des terres palestiniennes privées.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.