Cisjordanie : un soldat légèrement blessé par des jets de pierres pendant une opération
Rechercher

Cisjordanie : un soldat légèrement blessé par des jets de pierres pendant une opération

L’armée a arrêté 12 suspects palestiniens et saisi 2 armes dans des villages palestiniens pendant des opérations nocturnes

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Opération militaire israélienne dans le village de Yatta, en Cisjordanie, près de Hébron, le 3 août 2017. Illustration. (Crédit : unité des porte-paroles de l'armée israélienne)
Opération militaire israélienne dans le village de Yatta, en Cisjordanie, près de Hébron, le 3 août 2017. Illustration. (Crédit : unité des porte-paroles de l'armée israélienne)

Un groupe de Palestiniens a jeté lundi matin tôt des pierres sur un soldat israélien, qui a été légèrement blessé pendant l’opération au camp de réfugiés d’Aqabat Jaber, près de Jéricho, a indiqué l’armée.

Le soldat a été transporté à l’hôpital et est revenu peu après dans son unité, a annoncé l’armée.

Aucune arrestation n’a eu lieu dans le camp de réfugiés palestiniens.

Pendant la nuit, l’armée israélienne a saisi deux armes dans des villages palestiniens, l’une à Beit Sahour et l’autre à Yatta, dans la banlieue de Hébron, a annoncé l’armée. Yatta est la ville d’origine de plusieurs terroristes qui ont mené des attentats ces deux dernières années.

L’arme trouvée à Beit Sahour est un fusil de chasse, a précisé un porte-parole de l’armée.

Une arme semi-automatique de type Carlo saisie par l'armée israélienne à Yatta, en Cisjordanie, le 14 août 2017. (Crédit : unité des porte-paroles de l'armée israélienne)
Une arme semi-automatique de type Carlo saisie par l’armée israélienne à Yatta, en Cisjordanie, le 14 août 2017. (Crédit : unité des porte-paroles de l’armée israélienne)

L’arme retrouvée à Yatta est une arme semi-automatique de type Carlo, une arme à feu répandue en Cisjordanie en raison de son coût relativement bas et de la facilité avec laquelle elle peut être construite.

Fin 2015, l’armée a lancé une opération de répression contre ce type d’arme et a depuis perquisitionné des dizaines d’ateliers soupçonnés de les fabriquer, arrêté des vendeurs d’armes et saisi des centaines de Carlo.

L’armée a remis les deux armes trouvées lundi à la police et au Shin Bet, qui poursuivront l’enquête.

D’autre part, l’armée a arrêté en Cisjordanie 12 Palestiniens soupçonnés de jets de pierres ou de participations à des manifestations violentes contre les forces de sécurité israéliennes, a annoncé l’armée.

Les suspects ont été remis à la police et au Shin Bet, en charge des interrogatoires, a précisé l’armée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...