Rechercher

Consulat US : Des républicains juifs à la manoeuvre pour empêcher sa réouverture

David Kustoff, du Tennessee, présente un projet de loi visant à bloquer la réouverture, tandis que Lee Zeldin recueille 206 signatures pour une lettre adressée à Biden

Le représentant David Kustoff, Républican du Tennessee, participe à la réunion de la commission des services financiers de la Chambre des représentants afin de s'organiser pour le 115e Congrès, le jeudi 2 février 2017. (Crédit :  Bill Clark/CQ Roll Call via JTA)
Le représentant David Kustoff, Républican du Tennessee, participe à la réunion de la commission des services financiers de la Chambre des représentants afin de s'organiser pour le 115e Congrès, le jeudi 2 février 2017. (Crédit : Bill Clark/CQ Roll Call via JTA)

WASHINGTON (JTA) – Les deux républicains juifs de la Chambre des représentants des Etats-Unis pilotent les efforts afin d’empêcher l’administration Biden de rouvrir le consulat américain à Jérusalem.

David Kustoff, du Tennessee, a présenté mercredi un projet de loi qui empêcherait l’administration Biden de rouvrir le consulat, selon le Jewish Insider. Son projet de loi a le soutien de la direction du parti républicain et d’environ 100 coparrains. Son collègue du Tennessee, le sénateur Bill Hagerty, a présenté un projet de loi similaire au Sénat.

Parmi les coparrains du projet de loi de la Chambre figure Lee Zeldin, un républicain juif de Long Island qui est candidat au poste de gouverneur de New York et qui a recueilli 206 signatures, toutes de républicains, sur une lettre adressée au président américain Joe Biden pour s’opposer à cette mesure.

L’ancien président Donald Trump a fermé la mission, qui était située juste à l’extérieur de la Vieille Ville de Jérusalem-Ouest depuis 1912, et a fusionné ses activités avec l’ambassade américaine, qui a été transférée à Jérusalem. Au cours des dernières décennies, elle assurait des services aux Palestiniens de Jérusalem et de Cisjordanie, qui considéraient ce regroupement comme une approbation des revendications d’Israël sur Jérusalem. Le projet de loi républicain stipule que l’ouverture d’un consulat distinct destiné à servir les Palestiniens porte atteinte à la revendication d’Israël sur Jérusalem en tant que capitale.

La réouverture du consulat maintenant, surtout si elle se fait dans le bâtiment utilisé ces dernières années à Jérusalem-Ouest, territoire que les États-Unis reconnaissent comme souverain d’Israël, nécessiterait l’accord du gouvernement israélien.

Biden a fait campagne sur la réouverture du consulat, estimant qu’elle était la clé du rétablissement des relations américaines avec les Palestiniens, quasiment étouffées pendant les années Trump.

Le gouvernement du Premier ministre Naftali Bennett s’oppose à la réouverture, mais cherche également à rétablir les liens entre Israël et les démocrates, qui se sont opposés pendant les 12 années de leadership de l’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu. Les deux parties cherchent discrètement des solutions à huis clos.

Les républicains sont en minorité à la Chambre et au Sénat, mais cela ne condamne pas nécessairement le projet de loi : au moins deux démocrates de la Chambre des représentants, Juan Vargas (Californie) et Josh Gottheimer (New Jersey), ont exprimé des réserves sur cette initiative.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...