Israël en guerre - Jour 192

Rechercher

Contre la réforme judiciaire, réservistes et ex-militaires marchent vers Jérusalem

Des dizaines d’anciens généraux du Corps blindé ont co-signé une lettre disant que la réforme nuira à la conscription militaire et à la « volonté des réservistes de se mobiliser »

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des centaines de réservistes et d’anciens combattants de Tsahal entamant une marche de Latrun à Jérusalem, pour manifester leur opposition au projet de réforme du système judiciaire, le 7 février 2023. (Crédit : Capture d’écran Twitter ; utilisée conformément à l’article 27a de la Loi sur les droits d’auteur)
Des centaines de réservistes et d’anciens combattants de Tsahal entamant une marche de Latrun à Jérusalem, pour manifester leur opposition au projet de réforme du système judiciaire, le 7 février 2023. (Crédit : Capture d’écran Twitter ; utilisée conformément à l’article 27a de la Loi sur les droits d’auteur)

Mercredi matin, des centaines de réservistes et d’anciens combattants de l’armée israélienne ont entamé une marche de trois jours qui va les conduire de Latroun à la Cour suprême, à Jérusalem, pour manifester leur opposition au projet de réforme du système judiciaire.

Il s’agir de l’une des toute dernières manifestations en date contre le projet de loi du gouvernement.

Selon les organisateurs, anciens combattants, réservistes et sympathisants devraient parcourir environ huit kilomètres par jour, pour aller manifester, vendredi, devant la Cour suprême.

Parmi les manifestants figurent l’ex-chef du Mossad, Tamir Pardo, et le général de division en retraite, Tal Russo, ex-chef du commandement sud de l’armée, brièvement entré en politique en 2019.

« J’espère que nous parviendrons à faire reculer [ce projet de réforme] d’une manière ou d’une autre, et insuffler un minimum de bon sens à ces personnes totalement déconnectées des réalités qui dirigent », a déclaré Russo au site d’information Ynet.

« Ils sont déconnectés des réalités et dangereux. »

Le nouveau membre du Parti travailliste Tal Russo s’exprime lors d’une conférence de presse à Tel Aviv, le 13 février 2019. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Relief hautement stratégique, Latroun a été le théâtre de combats féroces pendant la guerre d’indépendance d’Israël, en 1948, et la guerre des Six Jours de 1967.

Un fortin de la police britannique, situé sur cette colline, a été transformé en musée et en lieu de mémoire pour les soldats de la Division blindée d’Israël tombés au combat.

Ce mardi, 15 ex-majors généraux de la Division blindée et des dizaines d’autres officiers supérieurs – la plupart médaillés et récompensés – ont rédigé une lettre ouverte contre la réforme judiciaire voulue par le gouvernement.

Cette lettre, publiée par la Treizième chaine, assure qu’en plus de nuire à la démocratie, la réforme est préjudiciable au recrutement au sein de l’armée et de la réserve.

« Le projet du gouvernement israélien de changer la nature du régime aura pour effet de gravement endommager le système judiciaire, de mettre un terme à la démocratie et d’instaurer un régime dictatorial dans notre pays », peut-on lire dans la lettre.

« En tant qu’ex-commandants de la Division blindée, nous mettons en garde contre toute décision de nature à porter préjudice à la motivation et à la volonté des réservistes de se mobiliser », ont ajouté les officiers.

L’équipe du Times of Israel a contribué à la rédaction de cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.