Conversions : Des rabbins orthodoxes soutiennent l’arrêt de la Haute cour
Rechercher

Conversions : Des rabbins orthodoxes soutiennent l’arrêt de la Haute cour

Ils ont exprimé dans une lettre leur soutien à la décision reconnaissant les conversions réformées et conservatrices et invoqué la nécessité démocratique de la liberté de religion

Illustration d'une kippa, le 7 juin 2020. (Crédit : Mendy Hechtman/FLASH90)
Illustration d'une kippa, le 7 juin 2020. (Crédit : Mendy Hechtman/FLASH90)

Des dizaines de rabbins et d’éducateurs orthodoxes, membres d’un groupe qui encourage le pluralisme juif, ont publié mercredi une lettre soutenant un récent arrêt de la Haute cour de justice reconnaissant les conversions réformées et conservatrices au judaïsme aux fins de la citoyenneté.

Parmi les signataires figurent le rabbin Yitz Greenberg, le rabbin activiste Dr. Shmuly Yanklowitz, le rabbin Dr. Carmella Abraham et le rabbin Dr. Nathan Lopez Cardozo.

« Nous partageons le large engagement sioniste envers Israël en tant qu’État juif et démocratique », indique la lettre. « Cette décision renforce le caractère démocratique de l’État en traitant toutes les confessions juives sur un pied d’égalité dans cette affaire particulière. »

La lettre fait suite à la décision de justice rendue au début du mois, selon laquelle les personnes qui se convertissent au judaïsme en Israël par le biais des mouvements réformé et conservateur doivent être reconnues comme Juives dans le cadre de la Loi du retour, et ont donc droit à la citoyenneté israélienne.

Le jugement a été rejeté par les partis ultra-orthodoxes Shas et Yahadut Hatorah, qui ont déclaré qu’ils ne rejoindraient une coalition, après les prochaines élections, que si celle-ci annulait le jugement par voie législative.

Dans les jours qui ont suivi le jugement, les partis ultra-orthodoxes ont publié des vidéos de campagne électorale condamnées pour s’être moquées de la conversion des non-orthodoxes. Un législateur ultra-orthodoxe a également été contraint de s’excuser après avoir critiqué un programme de conversion mis en place par l’armée pour les soldats.

« Dans une démocratie, il devrait y avoir la liberté de religion et le droit de tous les citoyens à rejoindre une confession ou une religion qu’ils choisissent sans souffrir de discrimination », ont écrit les rabbins.

« Nous sommes profondément déçus que certains responsables communautaires, rabbiniques et politiques aient réagi de manière hostile », ont-ils écrit. « Nous condamnons les propos vitupérants et dégradants tenus à l’égard du judaïsme libéral et des Juifs réformés et conservateurs. Nous exhortons tout le monde à se détourner de la voie de la coercition religieuse et de la suppression pour accepter l’esprit de la démocratie, étendant l’égalité et la dignité pour tous. »

Les signataires de la lettre sont tous membres de l’organisation orthodoxe libérale Torat Chayim, bien qu’ils aient souligné qu’ils exprimaient des opinions individuelles et ne parlaient pas au nom du groupe basé aux États-Unis.

Mardi, le Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui compte sur le soutien des deux partis ultra-orthodoxes, a appelé à empêcher les « fausses conversions » au judaïsme, semblant suggérer que les demandeurs d’asile et les travailleurs migrants d’Afrique « envahiraient » Israël en se soumettant à des conversions non-orthodoxes pour obtenir la citoyenneté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...