Dafna Meir, la victime de l’attaque au couteau d’Otniel, a été enterrée à Jérusalem
Rechercher

Dafna Meir, la victime de l’attaque au couteau d’Otniel, a été enterrée à Jérusalem

Sa famille et ses amis pleurent la mère de 6 enfants, une infirmière « d’une générosité sans fin », qui a été tuée dimanche devant ses enfants dans sa maison

Dafna Meir a été enterrée lundi à Jérusalem, un jour après avoir été poignardée à mort dans l’entrée de sa maison de l’implantation d’Otniel, en Cisjordanie. Des centaines de personnes ont rejoint la procession pour la mère de six enfants, dont deux enfants adoptés, qui est partie d’Otniel en direction du cimetière Har Hamenuhot à Jérusalem.

Meir, 39 ans, infirmière, a lutté avec l’attaquant pendant que trois de ses enfants étaient dans la maison. Elle a été poignardée et laissée pour morte quand l’attaquant a fui.

Les médias annonçaient que sa fille Renana, 17 ans, a été témoin de l’attaque, qui a eu lieu vers 17h00, et a décrit le terroriste aux autorités.

Faisant l’éloge funèbre au cimetière lundi, Renana a dit : « Tu nous laisses avec un énorme vide. Nous ne boirons plus de thé à minuit… Tu ne viendras pas avec moi à mon mariage, à l’armée, dans la salle d’accouchement. Je suis désolée de ne pas avoir pu t’aider pendant les instants les plus durs. »

Alors que les familles et les amis s’étaient rassemblés pour le début de la procession funéraire, le directeur adjoint du centre médical Soroka de Beer Sheva, le professeur Yohanan Freize, a déclaré que « Dafna s’occupait de sauver des vies et sa vie lui a été ôtée devant ses enfants ».

Elle a toujours répondu à ce qui était attendu d’elle, allant même au-delà, avec une générosité sans fin », a-t-il ajouté, selon Haaretz.

Efrat Dahan, qui voyait régulièrement Meir, a déclaré qu’elle et d’autres avaient perdu « une sœur, non seulement par sa profession, mais dans le cœur et l’âme ».

« Chère Dafna, nous nous sommes rencontrées il y a quatre ans, quand je suis venue dans la communauté, a-t-elle ajouté. Je me suis assise un moment près de l’aire de jeu et nous avons commencé à parler de ce qu’il y a de plus personnel. J’étais si contente que nous devenions de bonnes amies, dès le début et pour toujours. On pouvait te parler de tout, tu savais tant de choses. »

Dans l’assistance au cimetière Har Hamenuhot se trouvaient le ministre de l’Education Naftali Bennett, la ministre de la Justice Ayelet Shaked et le ministre adjoint à la Défense Eli Ben Dahan, tous du porti pro-implantations HaBayit HaYehudi, ainsi que la ministre de la Culture et des Sports Miri Regev (Likud) et le chef de l’opposition Isaac Herzog (Union sioniste).

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré lundi matin qu’il avait promis au dirigeant de la municipalité d’Otniel, Yochai Damari, que l’implantation serait renforcée. Il a promis qu’Israël trouverait quiconque essaierait de blesser des Israéliens et qu’il paierait le « prix fort » pour ses actions.

Alors que la procession approchait de Jérusalem, une autre femme, Michal Froman, a été poignardée par un adolescent palestinien dans l’implantation de Tekoa, en Cisjordanie. Elle a été modérément blessée.

Yaïr Lapid, le 27 juillet 2015 (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)
Yaïr Lapid, le 27 juillet 2015 (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)

Le député Yair Lapid a ouvert la réunion du parti Yesh Atid à la Knesset lundi en déclarant : “Il y a quelques heures un terroriste a poignardé la femme enceinte d’un de nos proches amis, une figure centrale de Yesh Atid, il est non seulement notre chair et notre sang mais également une partie de notre âme. Nous lui souhaitons à elle et son bébé un rétablissement rapide et complet ».

A propos du meurtre de Dafna Meir hier, le député Lapid a déclaré : « Hier, Dafna Meir, mère de six enfants, a été poignardée à mort. Aujourd’hui elle a été enterrée. Elle était infirmière ; une personne qui a passé sa vie à sauver celles des autres a été assassinée à l’entrée de sa maison pendant qu’elle essayait de protéger sa petite fille. Nos forces de sécurité vont capturer ces viles personnes et les amener devant la justice. J’ai lu les médias internationaux aujourd’hui, comment est-il possible que le visage de Dafna ne soit pas en une de chaque journal ? Comment en-sommes nous arrivés à un point où le monde nous regarde et ne s’intéresse pas à une femme qui a été poignardée à l’entrée de sa maison. »

Otniel, qui est à 56 kilomètres au sud de Jérusalem, a un système d’alarme précoce et la sortie du terroriste a été filmée par des caméras de sécurité. Cependant, après avoir fouillé les villages du sud de la zone pendant des heures, les forces de sécurité n’ont toujours pas retrouvé le tueur.

Supposant qu’il ait été employé dans l’implantation, les enquêteurs vérifiaient les promoteurs immobiliers et un transporteur de la région, selon la radio publique.

Les travailleurs palestiniens ne pouvaient plus entrer lundi dans les implantations de la région de Hébron pour faire retomber les tensions.

En novembre, le rabbin Isaac Litman, 40 ans, et son fils Netanel, 18 ans, ont été tués dans une fusillade près d’Otniel.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...