Cinq Palestiniens détenus pendant la recherche de l’attaquant d’Otniel
Rechercher

Cinq Palestiniens détenus pendant la recherche de l’attaquant d’Otniel

Les funérailles de Dafna Meir, poignardée à mort par un Palestinien chez elle dimanche soir, ont débuté

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Les forces de sécurité israéliennes près de l'implantation d'Otniel dans la région du sud de Hébron, où Dafna Meir, une femme juive, a été tuée dans une attaque au couteau chez elle, le 17 janvier 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/FLASH90)
Les forces de sécurité israéliennes près de l'implantation d'Otniel dans la région du sud de Hébron, où Dafna Meir, une femme juive, a été tuée dans une attaque au couteau chez elle, le 17 janvier 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/FLASH90)

Les forces de sécurité ont arrêté dans la nuit de dimanche, dans la région d’Otniel, cinq Palestiniens pour les interroger, pendant les recherches d’un terroriste qui a poignardé à mort une femme chez elle, devant sa fille adolescente, dans une communauté juive.

Au total, 27 Palestiniens ont été arrêtés pendant les recherches en Cisjordanie, pour des suspicions d’activités liées à une entreprise terroriste. Les suspects ont été emmenés pour être interrogés par les forces de l’ordre.

Les cinq Palestiniens ont été interrogés pour vérifier leur connexion avec l’attaque de dimanche dans laquelle Dafna Meir, 39 ans, a été poignardée à mort dans sa maison.

Pendant que trois de ses enfants étaient dans la maison, Meir a combattu l’attaquant avant d’être poignardée et laissée pour morte pendant que l’agresseur fuyait.

Dafna Meir, assassinée à son domicile d'Otniel, le 17 janvier 2016 (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)
Dafna Meir, assassinée à son domicile d’Otniel, le 17 janvier 2016 (Crédit : capture d’écran Deuxième chaîne)

Les médias ont annoncé que sa fille adolescente avait été témoin de l’attaque et avait décrit le terroriste aux autorités.

Une procession pour la mère de six enfants, dont deux ont été adoptés, avait commencé lundi matin à Otniel et avançait jusqu’au cimetière de Har Hamenuhot à Jérusalem, où l’enterrement aura lieu à 11h00.

Le matin suivant l’attaque, les enquêteurs essayaient toujours de déterminer comment l’attaquant était entré dans l’implantation. Après avoir tué Meir, il s’est échappé, ce qui a été filmé par les caméras de sécurité. Cependant, il n’ya aucune preuve qu’il se soit introduit par effraction dans l’implantation, ajoutant ainsi du poids à la théorie selon laquelle il y travaillait, probablement dans la construction.

Les enquêteurs ont retrouvé le chemin par lequel il s’est échappé, mais aucune preuve d’entrée dans le village, suggérant qu’il est entré par la porte principale.

Par précaution, aucun travailleur palestinien ne pouvait entrer dans les implantations de la zone lundi.

Les recherches se concentrent sur les villages palestiniens proches d’Otniel.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...