Rechercher

Danemark : La reine Margrethe II célèbre les 400 ans d’histoire juive dans le pays

La monarque s'est rendue au Musée juif danois et a assisté à un office à la synagogue de Krystalgade, à Copenhague

La reine Margrethe II à la synagogue de Krystalgade, à Copenhague, le 15 novembre dernier. (Crédit : Det danske kongehus / Facebook)
La reine Margrethe II à la synagogue de Krystalgade, à Copenhague, le 15 novembre dernier. (Crédit : Det danske kongehus / Facebook)

Margrethe II, reine du Danemark depuis 1972, a célébré le 400e anniversaire de la présence juive dans son pays, a rapporté le site histoiresroyales.fr.

La cérémonie a eu lieu le 15 novembre dernier. Elle a ainsi fêté cet évènement en visitant le Musée juif danois, qui propose une exposition itinérante qui retrace l’histoire de la communauté juive au Danemark. Elle a ensuite assisté à un office à la synagogue de Krystalgade, à Copenhague.

Les Juifs et les catholiques ont été explicitement interdits de séjour au Danemark en 1536, date de la Réforme protestante. En 1622, le roi Christian IV de Danemark a voulu changer cela, invitant un groupe de Juifs à fonder une communauté dans la nouvelle ville de Glückstadt – c’est cet anniversaire qui a été fêté par la reine actuelle.

Puis, à la fin de la guerre de Trente Ans, le roi Frédéric III de Danemark a encouragé l’immigration juive afin de relancer l’économie. Des communautés se sont alors formées à Fredericia en 1682 puis à Copenhague en 1684.

Un siècle plus tard, le Danemark comptait environ 1 830 Juifs, dont 1 503 à Copenhague. S’ils restaient cibles de discriminations et de lois restrictives, ils n’étaient pas tenus de vivre dans des ghettos et jouissaient d’un degré d’autonomie appréciable.

Le siècle des Lumières a par la suite introduit une série de réformes favorisant l’intégration des Juifs dans la société danoise – l’éducation et l’université leur ont été ouverts, et ils ont eu le droit d’acheter des biens immobiliers.

Les guerres napoléoniennes ont conduit à l’émancipation complète des Juifs danois, qui ont obtenu en 1814 l’égalité des droits et, en 1849, la citoyenneté complète.

La vie juive s’est ainsi développée librement au 19e siècle, ce qui a donné aux Juifs une situation respectée dans la société danoise.

La Grande synagogue de Copenhague a été construite en 1833, alors que le pays comptait environ 4 000 Juifs.

Ces conditions de vie favorables ont par la suite attiré de nombreux immigrants juifs de l’Europe de l’Est.

La communauté juive du pays compte aujourd’hui environ 7 000 personnes.

La reine Margrethe II avait participé à l’inauguration du Musée juif de Copenhague en 2004. Elle avait assisté aux célébrations du 150e anniversaire de la Grande Synagogue de Copenhague en 1983.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...