De retour dans les cimetières militaires, les Israéliens rendent hommage
Rechercher
Yom HaZikaron

De retour dans les cimetières militaires, les Israéliens rendent hommage

Le pays s'est figé pendant deux minutes de silence en hommage aux 29 928 soldats tombés au combat et aux victimes du terrorismes, parmi lesquels 43 sont décédés cette année

  • Le jardin du monument Mahal pour les volontaires étrangers de l'armée israélienne. (Crédit : Shmuel Bar-Am)
    Le jardin du monument Mahal pour les volontaires étrangers de l'armée israélienne. (Crédit : Shmuel Bar-Am)
  • Des soldats israéliens se tiennent immobiles pendant la cérémonie marquant le jour du Souvenir en l'honneur des soldats israéliens tombés au combat et des victimes du terrorisme, au mur Occidental de la Vieille Ville de Jérusalem, le 13 avril 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi / Flash90)
    Des soldats israéliens se tiennent immobiles pendant la cérémonie marquant le jour du Souvenir en l'honneur des soldats israéliens tombés au combat et des victimes du terrorisme, au mur Occidental de la Vieille Ville de Jérusalem, le 13 avril 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi / Flash90)
  • Des visiteurs sur l'aire de pique-nique du mémorial MaHal en hommage aux volontaires étrangères ayant servi dans l'armée israélienne. (Crédit : Shmuel Bar-Am)
    Des visiteurs sur l'aire de pique-nique du mémorial MaHal en hommage aux volontaires étrangères ayant servi dans l'armée israélienne. (Crédit : Shmuel Bar-Am)
  • Des conducteurs israéliens restent immobiles sur l'autoroute Ayalon à Tel Aviv alors qu'une sirène d'une minute retentit à travers tout Israël, marquant Yom HaZikaron qui commémore les soldats israéliens tombés au combat et les victimes du terrorisme, le 13 avril 2021. (Crédit : Avshalom Sassoni / Flash90)
    Des conducteurs israéliens restent immobiles sur l'autoroute Ayalon à Tel Aviv alors qu'une sirène d'une minute retentit à travers tout Israël, marquant Yom HaZikaron qui commémore les soldats israéliens tombés au combat et les victimes du terrorisme, le 13 avril 2021. (Crédit : Avshalom Sassoni / Flash90)
  • Un soldat israélien regarde le mur où sont inscrits les noms des soldats tombés du corps blindé dans le mémorial militaire de Latroun, le 13 avril 2021, en amont de Yom HaZikaron. (Crédit : Yossi Aloni / Flash90)
    Un soldat israélien regarde le mur où sont inscrits les noms des soldats tombés du corps blindé dans le mémorial militaire de Latroun, le 13 avril 2021, en amont de Yom HaZikaron. (Crédit : Yossi Aloni / Flash90)
  • Des Israéliens restent immobiles alors qu'une sirène de deux minutes retentit à travers Israël, marquant Yom HaZikaron qui commémore les soldats israéliens tombés au combat et les victimes du terrorisme dans la rue Jaffa à Jérusalem, le 14 avril 2021. (Crédit : Nati Shohat / Flash90)
    Des Israéliens restent immobiles alors qu'une sirène de deux minutes retentit à travers Israël, marquant Yom HaZikaron qui commémore les soldats israéliens tombés au combat et les victimes du terrorisme dans la rue Jaffa à Jérusalem, le 14 avril 2021. (Crédit : Nati Shohat / Flash90)
  • Des soldates israéliennes effectuant des saluts près de tombes au cimetière militaire de Kiryat Shaul, à Tel Aviv, à l'occasion de Yom HaZikaron, le 14 avril 2021. (Crédit : JACK GUEZ / AFP)
    Des soldates israéliennes effectuant des saluts près de tombes au cimetière militaire de Kiryat Shaul, à Tel Aviv, à l'occasion de Yom HaZikaron, le 14 avril 2021. (Crédit : JACK GUEZ / AFP)
  • Une soldate israélienne place des fleurs sur les tombes des soldats israéliens tombés au combat au cimetière militaire du Mont Herzl, quelques heures avant le début du Yom HaZikaron, le 20 avril 2020. (Yonatan Sindel/Flash90)
    Une soldate israélienne place des fleurs sur les tombes des soldats israéliens tombés au combat au cimetière militaire du Mont Herzl, quelques heures avant le début du Yom HaZikaron, le 20 avril 2020. (Yonatan Sindel/Flash90)
  • Des soldats israéliens se rendent sur les tombes de soldats morts au combat au cimetière militaire du Mont Herzl à Jérusalem, le 13 avril 2021, avant la Journée du souvenir israélien, Yom HaZikaron, qui commence ce mardi soir. (Yonatan Sindel/Flash90)
    Des soldats israéliens se rendent sur les tombes de soldats morts au combat au cimetière militaire du Mont Herzl à Jérusalem, le 13 avril 2021, avant la Journée du souvenir israélien, Yom HaZikaron, qui commence ce mardi soir. (Yonatan Sindel/Flash90)
  • Des soldats israéliens déposent des fleurs et des drapeaux israéliens sur les tombes de soldats tombés au champ d'honneur au cimetière militaire de Kiryat Shaul, le 13 avril 2021, avant Yom HaZikarone qui commence ce soir mardi 13 avril 2021. (Miriam Alster/Flash90)
    Des soldats israéliens déposent des fleurs et des drapeaux israéliens sur les tombes de soldats tombés au champ d'honneur au cimetière militaire de Kiryat Shaul, le 13 avril 2021, avant Yom HaZikarone qui commence ce soir mardi 13 avril 2021. (Miriam Alster/Flash90)
  • Des soldats israéliens déposent des fleurs et des drapeaux israéliens sur les tombes de soldats tombés au champ d'honneur au cimetière militaire de Kiryat Shaul, le 13 avril 2021, avant la journée commémorative israélienne de Yom HaZikaron qui commence marid soir 13 avril 2021. (Photo de Miriam Alster/Flash90)
    Des soldats israéliens déposent des fleurs et des drapeaux israéliens sur les tombes de soldats tombés au champ d'honneur au cimetière militaire de Kiryat Shaul, le 13 avril 2021, avant la journée commémorative israélienne de Yom HaZikaron qui commence marid soir 13 avril 2021. (Photo de Miriam Alster/Flash90)

Israël s’est figé mercredi matin, pendant deux longues minutes de silence à 11 heures, en hommage aux 29 928 soldats tombés au combat et aux victimes du terrorisme, parmi lesquels 43 sont décédés cette année.

Durant la sirène, le trafic s’est brusquement arrêté et les Israéliens sont sortis de leurs véhicules pour se tenir sur la route, immobiles, tête baissée, dans un silence assourdissant.

A 11 heures 02, la cérémonie officielle de commémoration a commencé au cimetière militaire du mont Herzl, à Jérusalem, par le rabbin de l’armée, le général de brigade Eyal Karim.

La journée de Yom HaZikaron est traditionnellement marquée chaque année par des cérémonies d’allumage de bougies, la diffusion de musique mélancolique à la radio, des articles de journaux et des émissions de télévision sur les personnes décédées. Cette année, les Israéliens visitent à nouveau les 52 cimetières militaires du pays et les centaines de sections militaires plus petites dans les cimetières civils du pays, après qu’ils ont été fermés pendant les commémorations de l’année dernière en raison des restrictions liées au coronavirus.

La cérémonie officielle de mercredi matin se déroule en présence des familles de soldats tombés au combat de divers unités et divisions et des chefs d’Etat, notamment le président Reuven Rivlin, le Premier ministre Benjamin Netanyahu, les grands rabbins Yitzhak Yosef et David Lau, le chef d’état-major Aviv Kohavi, la présidente de la cour suprême Esther Hayut, le chef du Shin Bet Nadav Argaman et le chef du Mossad Yossi Cohen.

Le Premier ministre a pris la parole durant la cérémonie.

Des soldates israéliennes près de tombes au cimetière militaire de Kiryat Shaul, à Tel Aviv, à l’occasion de Yom HaZikaron, le 14 avril 2021. (Crédit : JACK GUEZ / AFP)

« Nous nous tenons ensemble, unis et dans la souffrance, aux côtés de tous les citoyens d’Israël », a déclaré Netanyahou. « Nous avons élevé d’excellents fils et filles qui, depuis 73 ans, risquent leur vie pour protéger l’indépendance d’Israël. Soixante-treize ans de deuil, 73 ans de renaissance. »

« Chacun d’entre nous se souvient du moment où il a appris que l’un de ses proches est tombé au combat », a ajouté le Premier ministre, qui a perdu son frère aîné Yoni dans l’opération Entebbe en 1976. « Lorsque mon frère est mort, je ne savais pas si et comment je me remettrais sur pied. Je me sentais comme quelqu’un qui avait perdu un organe – une main, une jambe, un cœur. »

Semblant faire allusion aux récentes tensions avec l’Iran et à la série d’attaques contre les installations nucléaires et les navires de Téhéran qui ont été imputées à Israël, Netanyahu a ajouté : « Nous ne devrions jamais rester complaisants face aux menaces de guerre et d’anéantissement de ceux qui cherchent notre perte. »

Une autre cérémonie, honorant les 4 176 personnes tuées lors d’actes terroristes commencera à 13 heures au mont Herzl.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...