Démission du ministre de l’Economie pour permettre l’accord gazier
Rechercher

Démission du ministre de l’Economie pour permettre l’accord gazier

Le nouveau portefeuille du chef de file du Shass Aryeh Deri sera annoncé ulterieurement

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu avec Aryeh Deri à la Knesset , le 29 juin 2015 (Crédit photo: Hadas Parush / Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu avec Aryeh Deri à la Knesset , le 29 juin 2015 (Crédit photo: Hadas Parush / Flash90)

Le ministre de l’Economie Aryeh Deri a démissionné de son poste dimanche, permettant ainsi au gouvernement de donner son feu vert à un accord gazier de plusieurs milliards de dollars en partenariat avec le géant américain de l’énergie Noble Energy, selon un communiqué du bureau du Premier ministre.

« Le ministre Deri m’a annoncé son intention de démissionner. Afin de conclure l’accord (gazier offshore), le portefeuille va me revenir et j’ai l’intention de donner mon feu vert » à cet accord avec un consortium du secteur de l’énergie pour développer les champs de gaz offshore, a déclaré le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Le blocage de cet accord qui durait depuis des mois en raison du refus de Deri de signer en usant de ses prérogatives pour passer outre les régulations anti-trust devrait bientôt prendre fin.

Deri s’était montré réticent à donner son accord mais avait également déclaré qu’il ne voulait pas se mettre en travers de l’accord énergétique. Un accord qui, selon Netanyahu, pourrait faire rentrer des centaines de millions de shekels dans les caisses israéliennes.

Le Premier ministre a déclaré que l’autre portefeuille que détenait Deri – le ministère du développement du Néguev et de la Galilée – sera renommé ministère de la périphérie, du Néguev et de la Galilée en référence aux zones situées en-dehors du centre économique du pays.

Deri devrait également recevoir un autre portefeuille qui n’a pas encore été annoncé. L’annonce de dimanche signifie que Netanyahu est maintenant en charge des portefeuilles du ministère des Affaires étrangères, du ministère des Communications et du ministère de l’Economie.

« Aujourd’hui nous avons franchi un grand pas pour faire avancer la fourniture de gaz à l’Etat d’Israël. Le gaz constitue le moteur de croissance numéro un d’Israël pour les prochaines années », a déclaré le Premier ministre au cours de la réunion hebdomadaire du cabinet.

PM Netanyahu's Remarks at the Weekly Cabinet Meeting

Prime Minister Benjamin Netanyahu made the following remarks at the start of the weekly Cabinet meeting: (English captions available) "Today we are taking a major step toward advancing the supply of gas in the State of Israel. Natural gas will be the number one growth engine in Israel in the coming years. We are talking about an investment of very many billions of dollars already over the next two years and the creation of related industries, which will provide many jobs for the citizens of Israel. The gas supply will help lower energy costs and the cost of living. It also gives energy independence to Israel. We will not be dependent on foreign energy sources – this is very important for the State Israel. It will pump hundreds of billions of shekels, over the next 20 years, to the citizens of Israel, to the social welfare, education and health budgets – which is very important to the country. The arguments that led us to this point remind me of the debate that once surrounded Highway #6. There were heated arguments about Highway #6, and today no one understands how the state ever managed without Highway #6, and it really did not manage. The same will happen with the gas outline. I think that within one, two or three years, everyone will understand that it was a necessary step. I promised that we would approve the outline, and today we are taking the most significant step to do so. Minister Deri informed me of his intention to resign from the Economy Ministry. In order to complete the process, the ministry will pass to me and I will approve the outline. To the Galilee and Negev Development Ministry will be added responsibility for the social periphery; it will be called the Negev, Galilee and Periphery Development Ministry. Later I am certain that we will find an additional way to properly express the status of Minister Deri as the head of an important party in the coalition; he is an experienced and veteran minister. I offer condolences to the government of Russia, to President Putin, to the Russian people and, of course, to the families of the victims. This was a very serious disaster. We share in their grief. We are, of course, in continuous contact with the governments of Russia and of Egypt regarding the circumstances of the incident."

Posted by The Prime Minister of Israel on Sunday, 1 November 2015

Selon le site d’actualités Ynet, le ministre de l’Education Naftali Bennett (du parti HaBayit HaYehudi) a violemment condamné la nouvelle mainmise de Deri sur les écoles dans les zones à la périphérie, incitant le Premier ministre à laisser les écoles sous l’autorité de Bennett.

« Les enfants qui vivent en Israël ne sont pas un jouet qui peut passer d’un ministère à l’autre », a déclaré Bennett avant que le Premier ministre n’accède à sa demande.

Le 25 octobre, Deri avait confié à Netanyahu qu’il n’utiliserait pas ses pouvoirs légaux de ministre pour fournir des dérogations spéciales des lois anti-monopole israéliennes au conglomérat israélo-américain pour développer les champs de gaz naturel récemment découverts.

Selon les termes de l’accord, le gouvernement envisage de donner à un consortium international dirigé par l’israélien Delek Group et l’américain Noble Energy les droits pour la plus grande réserve de gaz jamais découverte dans les eaux territoriales israéliennes, le champ Leviathan. Ces droits seront accordés en échange d’une réduction de leur engagement dans le champ Tamar actuellement en activité ainsi que dans les champs plus petits Tanin et Karish.

L’unique gazoduc reliant le champ Tamar à la côte israélienne est actuellement la seule source de gaz naturel d’Israël. Le développement des autres champs n’a pas abouti en raison de problèmes de régulations.

Le champ Leviathan, qui devrait contenir 535 milliards de mètres cubes de gaz, est considéré comme une véritable aubaine pour le pays. Cette découverte devrait permettre à Israël de devenir un important fournisseur de gaz naturel et de faire rentrer des centaines de milliards dans les caisses de l’Etat, selon Netanyahu.

Mais, en décembre, David Gilo, qui dirigeait alors la commission anti-trust, avait jugé que le consortium Delek-Noble risquait de constituer un monopole, déclenchant un débat national enflammé sur les accords donnés aux sociétés d’énergie.

Selon l’article 52 de la Loi anti-trust, seul le ministère de l’Economie pouvait outrepasser la régulation anti-trust de la commission et fournir à un monopole une dérogation exceptionnelle pour opérer en Israël. Cette année, Deri avait refusé d’accorder cette dérogation et cet été, Netanyahu n’était pas parvenu à faire passer à la Knesset un vote transférant son « autorité de l’Article 52 », tel qu’il est connu, à un cabinet plus large.

Le 25 octobre, Deri a affirmé qu’il était « le dernier à vouloir saboter l’accord », malgré son opposition à ses clauses. Il a annoncé à Netanyahu qu’il n’était pas contre le principe de quitter son poste au gouvernement pour en occuper un autre. Cette déclaration a permis à Netanyahu de se nommer lui-même ministre de l’Economie par intérim et de pouvoir ainsi confirmer l’accord.

« J’ai dit au Premier ministre que je souhaite quitter le ministère de l’Economie pour ne pas entraver l’adoption de l’accord », a-t-il déclaré à la Deuxième chaîne.

Des sources proches de Netanyahu ont affirmé au quotidien Haaretz que « toute solution à ce problème sera adoptée en accord avec Deri ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...