Deri et son épouse à nouveau interrogés par la police
Rechercher

Deri et son épouse à nouveau interrogés par la police

Le ministre, déjà condamné pour corruption, est soupçonné de blanchiment d’argent, fraude, abus de confiance et délits fiscaux

Raoul Wootliff est le correspondant parlementaire du Times of Israël

Aryeh Deri, ministre de l'Intérieur, et son épouse Yaffa, devant leur domicile de Jérusalem, le 29 mai 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Aryeh Deri, ministre de l'Intérieur, et son épouse Yaffa, devant leur domicile de Jérusalem, le 29 mai 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Aryeh Deri, ministre de l’Intérieur, a été interrogé mardi par la police pour la quatrième fois dans le cadre d’une enquête sur des faits présumés de corruption à son encontre.

Deri est soupçonné de blanchiment d’argent, de fraude, d’abus de confiance, de vol par une personne habilitée, de fausse déclaration et de délits fiscaux, selon la police.

L’épouse du ministre, Yaffa Deri, a été interrogée avec son mari sur des soupçons de différents crimes financiers, notamment d’évasion fiscale et d’utilisation de l’argent donné à son association pour acheter des biens immobiliers.

Elle avait déjà accompagné son mari dans deux des trois précédents interrogatoires.

Deri et son épouse sont interrogés en tant que suspects.

Peu avant son arrivée au siège de l’unité de lutte contre la corruption, Lahav 433, à Lod, dans le centre du pays, Deri a écrit sur Twitter que lui et son épouse allaient « donner des réponses à toutes les questions » des enquêteurs.

« Nous sommes certains que cela sera OK et se terminera bien, grâce à Dieu », a écrit Deri.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...