Rechercher

Des architectes entreprennent de définir le nouveau look des maisons israéliennes

Une jeune agence d'architecture attire l'attention du monde entier pour son esthétique israélienne réimaginée

  • Vue de devant d'une villa de Gan Yavne créée par Nir Levie de Kloom Studios, en 2022 (Crédit : Diego Rossman)
    Vue de devant d'une villa de Gan Yavne créée par Nir Levie de Kloom Studios, en 2022 (Crédit : Diego Rossman)
  • Vue entière d'une  villa de Gan Yavne créée par Nir Levie de Kloom Studios, en 2022 (Crédit : Diego Rossman)
    Vue entière d'une villa de Gan Yavne créée par Nir Levie de Kloom Studios, en 2022 (Crédit : Diego Rossman)
  • Vue de devant, depuis la rue, d'une villa de Gan Yavne créée par Nir Levie de Kloom Studios, en 2022 (Crédit : Diego Rossman)
    Vue de devant, depuis la rue, d'une villa de Gan Yavne créée par Nir Levie de Kloom Studios, en 2022 (Crédit : Diego Rossman)
  • Vue d'une villa de Gan Yavne créée par Nir Levie de Kloom Studios, en 2022 (Crédit : Diego Rossman)
    Vue d'une villa de Gan Yavne créée par Nir Levie de Kloom Studios, en 2022 (Crédit : Diego Rossman)
  • Vue d'une villa de Gan Yavne créée par Nir Levie de Kloom Studios, en 2022 (Crédit : Diego Rossman)
    Vue d'une villa de Gan Yavne créée par Nir Levie de Kloom Studios, en 2022 (Crédit : Diego Rossman)
  • L'arrière d'une villa de Gan Yavne créée par Nir Levie de Kloom Studios, en 2022 (Crédit : Diego Rossman)
    L'arrière d'une villa de Gan Yavne créée par Nir Levie de Kloom Studios, en 2022 (Crédit : Diego Rossman)

Il y a dix ans, alors que l’architecte israélien Nir Levie commençait tout juste sa carrière, il avait été identifié comme étant l’un des architectes de moins de quarante ans les plus enthousiasmants et les plus prometteurs et son travail réalisé au mémorial Ilan Ramon, au sein de l’université de Tel Aviv, avait été reconnu à travers le prix qui lui avait été remis par l’épouse de Ramon.

Levie avait déjà été salué pour son travail sur un concept de vie urbaine futuriste, se classant à la deuxième place du concours de planification urbaine David Azrieli en 2009.

Et ouvrir son propre cabinet à Tel Aviv avec son partenaire, Srulik Bartton, avait été une initiative tout à fait logique, en conséquence.

Une décennie plus tard, Kloom Studios est déterminé à toujours promouvoir une nouvelle innovation dans ses projets – et à offrir « une esthétique, une bonne expérience et du fun« , dit-il.

Du côté du fun, Levie est particulièrement fier de la création, par son cabinet, de murs d’escalade en salle à Tel Aviv et à Modiin.

Un mur d’escalade en salle conçu par l’architecte Nir Levie à Tel Aviv. (Autorisation)

« Etant moi-même amateur d’escalade, je savais quels étaient tous ces petits détails qui devaient retenir mon attention dans le processus de conception et je suis vraiment fier du résultat », confie Levie au Times of Israel lors d’un entretien récent.

Une villa qui ne ressemble à aucune autre

Même s’il ne s’agit que d’un petit cabinet qui consiste en deux partenaires – et d’un chien dont ces derniers se partagent la propriété – Kloom Studios a suscité l’intérêt du milieu de l’architecture.

Kloom Studios « met essentiellement l’accent sur l’aspect esthétique d’un projet », déclare Levie. « C’est notre spécialité. L’esthétique pure est majoritairement considérée comme étant peu importante, ou moins importante en tout cas que les autres contraintes. Mais nous estimons réellement que l’esthétique est importante pour les être humains, et qu’elle occupe une place déterminante dans l’architecture ».

« L’esthétique que nous cherchons à mettre en avant, c’est une esthétique nouvelle, qui n’a jamais été vue auparavant et qui puisse susciter un effet ‘Wow’, » continue-t-il.

« L’un des points où nous nous différencions, c’est que nous nous engageons à garantir que la beauté sera également fonctionnelle – et donc que la créativité ne se manifestera pas uniquement en apparence, par rapport aux bâtiments voisins, mais que la maison pourra également fonctionner différemment », ajoute Levie. La marque de fabrique du studio, c’est de la création « de constructions irrégulières, avec des structures informes, des structures irrégulières. Nous avons beaucoup d’expérience dans la CAM (la conception aidée par ordinateur) ; nous pouvons concevoir des objets particuliers et les créer de manière efficace et à un coût relativement peu cher ».

Le projet le plus récent entrepris par Kloom Studios, qui s’est terminé cette année, est une villa unique qui a été construite à Gan Yavne, une ville de banlieue située à l’est de la Route 4, à proximité d’Ashdod.

Vue de devant, depuis la rue, d’une villa de Gan Yavne créée par Nir Levie de Kloom Studios, en 2022 (Crédit : Diego Rossman)

C’est une ville très largement résidentielle, accueillant majoritairement des villas et des petites maisons – qui est par ailleurs peu connue pour ses innovations en matière d’architecture.

Levie, qui est également un graphiste accompli, a mené ce projet en nourrissant l’ambition de livrer une habitation qui serait bien plus que l’un de ces cubes résidentiels fabriqués en série pour la famille qui l’avait sollicité. Le défi consistait à créer quelque chose de conforme aux valeurs de Kloom Studios, mais qui puisse aussi se fondre dans le paysage traditionnel du lieu – avec ses villas au toit rouge.

La famille souhaitait avoir une maison où il était possible d’optimiser la surface au sol autorisée, et qui puisse rester modulable si des divisions devaient être décidées à l’avenir. La façade devait être curieuse et visible depuis la rue principale.

Construite sur une surface de 300 mètres-carrés, force est de constater que l’habitation ne ressemble à aucune autre en Israël.

Levie indique au Times of Israel que « l’objectif initial qui était poursuivi avec cette villa de Gan Yavne était de concevoir une habitation modulable qui puisse recevoir une famille, ou plus, avec la possibilité de créer plus d’une porte d’entrée à terme. Il y a eu cette intention de donner naissance à un projet unique mais avec un budget modéré ».

Et pour cette raison, Levie a investi la plupart des efforts de son cabinet dans la conception de la façade, à l’avant de la villa.

Vue d’une villa de Gan Yavne créée par Nir Levie de Kloom Studios, en 2022 (Crédit : Diego Rossman)

Le concept retenu a été celui de la forme d’une simple pierre – lisse à l’extérieur mais susceptible d’être découpée pour exposer une structure aux formes cristallines, avec une texture angulaire. La surface de chacun des panneaux métalliques qui ont été installés à l’extérieur de la façade sont droits et plats du côté extérieur, mais l’intérieur est irrégulier, angulaire, chaque panneau étant légèrement différent mais conservant sa ligne organique.

Rassemblés les uns avec les autres, ils confèrent à la façade avant de la maison une texture ondulante et ludique.

Les panneaux utilisés pour créer la façade extérieure de la villa de Gan Yavne, conçue par Nir Levie en 2022. (Crédit : Diego Rossman)

Plus d’une centaine de boîtes en aluminium uniques ont été fabriquées pour créer cet effet extérieur. Kloom Studios a utilisé la technologie 3D pour concevoir la grille de panneaux, une structure qui a ensuite été retravaillée pour créer un plan utilisable par le fabricant. Les panneaux sont arrivés sur le site avec un système spécial de numérotation de manière à ce que les entreprises puissent insérer chacun d’entre eux à l’endroit précis qui leur était destiné.

Le rez-de-chaussée de la villa accueille les espaces pour la famille, dont un salon avec une hauteur de plafond impressionnante, et l’étage est réservé aux espaces privés. Sur le toit, un balcon offre une vue unique du quartier.

Et au lieu de s’appuyer un seul plan contenant toutes les parties bien définies de la maison, la villa a été construite à partir de deux plans, l’un en retrait par rapport à l’autre.

Un escalier, également visible de l’extérieur et faisant partie intégrante de la conception, est mis en valeur par la forme de la façade qui l’entoure. Pour Levie, c’est le pivot de la structure, et il a été créé pour se confondre avec l’extérieur unique en reliant les deux niveaux de la villa, en desservant les chambres.

Mais Levie souligne toutefois que sa recherche n’est pas purement et simplement esthétique, et que le développement durable est une préoccupation déterminante qu’il garde à l’esprit quand il fait son travail.

« Nous utilisons des simulations informatiques dans nos projets, pour vérifier tous les éléments relatifs au développement durable, et ce avant de terminer la conception. Dans le cas très précis de cette villa, nous avons conçu la façade principale de manière à ce que son revêtement soit double. La couche extérieure est perforée, de façon à ce que l’air puisse entrer et rafraîchir les murs. Ce double revêtement permet de réduire le niveau de radiation du soleil et de réduire en conséquence l’utilisation du climatiseur », explique-t-il.

Vue entière d’une villa de Gan Yavne créée par Nir Levie de Kloom Studios, en 2022 (Crédit : Diego Rossman)

Même s’il cherche activement à le développer dans son travail, Levie pense qu’il est prématuré, dans le pays, d’identifier un style d’architecture « israélienne » spécifique et unique. Les logements et autres bâtiments ont été construits pendant longtemps pour répondre à des besoins particuliers (comme répondre à la demande d’immeubles résidentiels pour y installer une population toujours plus nombreuse) en pensant finalement peu à leur fonction esthétique.

« Tout va bien. Israël est encore un jeune pays. Nous expérimentons encore », dit-il.

La conception architecturale au sein de l’État juif est un processus d’évolution, qui prend en compte les défis liés au climat et les particularités uniques de la construction dans le pays (comme l’assurance qu’une habitation comportera une chambre blindée connue sous le nom de Mamad en hébreu), explique-t-il.

Et selon Levie, les créations architecturales israéliennes, au niveau stylistique, sont différentes de celles des autres pays méditerranéens et moyen-orientaux – et cela risque bien de continuer ainsi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...