Des ballons incendiaires de Gaza provoquent 6 incendies en Israël
Rechercher

Des ballons incendiaires de Gaza provoquent 6 incendies en Israël

Les pompiers ont éteint les flammes ; la ministre de la Justice demande une "poigne de fer" contre les lanceurs palestiniens, comparant les cerfs-volants aux roquettes sur Ashkelon

Des pompiers éteignent un incendie dans un champ causé par des cerfs-volants pilotés par des Palestiniens depuis la bande de Gaza, près de la frontière avec Israël, le 5 juin 2018. (Yonatan Sindel/Flash90)
Des pompiers éteignent un incendie dans un champ causé par des cerfs-volants pilotés par des Palestiniens depuis la bande de Gaza, près de la frontière avec Israël, le 5 juin 2018. (Yonatan Sindel/Flash90)

Six incendies près de villages dans le sud d’Israël ont été causés mardi par des ballons incendiaires envoyés depuis la bande de Gaza, une autre journée bien remplie pour les pompiers qui luttent contre la nouvelle tactique palestinienne.

Les incendies ont commencé dans les environs des kibboutz Kissufim, Beeri et Nahal Oz, selon le service d’incendie israélien, qui a déclaré que les pompiers et les équipes du KKL-JNF étaient en mesure de contrôler tous les incendies.

La ministre de la Justice Ayelet Shaked, membre du cabinet de sécurité, a visité la zone frontalière de Gaza mardi et a déclaré que les engins incendiaires envoyés en Israël par-dessus la frontière de Gaza ne sont pas moins graves que des roquettes.

« Un cerf-volant à la frontière de Gaza devrait être traité comme une roquette sur Ashkelon (la ville d’Ashkelon) », a déclaré Mme Shaked à la presse.

« L’État d’Israël doit utiliser une main de fer contre ceux qui lancent des cerfs-volants incendiaires et contre les terroristes », a-t-elle ajouté.

Un ballon transportant des combustibles envoyé vers Israël par des Palestiniens, à l’est de Gaza City, le 29 juin 2018 (Crédit : AFP PHOTO / MAHMUD HAMS)

Depuis le 30 mars, les Palestiniens de la bande de Gaza ont lancé d’innombrables cerfs-volants, ballons et préservatifs en latex gonflés à l’hélium transportant des matériaux inflammables, et parfois des explosifs, sur le territoire israélien, provoquant des incendies quasi quotidiens qui ont ravagé des milliers d’hectares de terres agricoles, de parcs et de forêts.

Dimanche, la région d’Eshkol a connu une vingtaine d’incendies causés par des engins incendiaires, brûlant de grandes étendues de champs agricoles et de prairies, a déclaré le porte-parole de la région.

Pour combattre les incendies quasi quotidiens, l’armée israélienne a fait appel à des réservistes pour intervenir en tant que pompiers. De plus, la plupart des localités de la région ont recruté des résidents pour servir d’équipes de première intervention.

Les dirigeants israéliens sont divisés sur la manière de réagir face aux responsables des incendies criminels aériens, certains demandant à Tsahal de tirer à vue sur les lanceurs de cerfs-volants et de ballons, tandis que d’autres affirment que ce serait aller trop loin.

Judah Ari Gross a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...