Des « cochons volants », héros d’un film français tourné en Israël
Rechercher

Des « cochons volants », héros d’un film français tourné en Israël

Amanda Sthers réunit Rosanna Arquette, James Caan, et Jonathan Rhys-Meyers pour raconter l'histoire d'un juif éleveur de cochons en Israël

Avec Holy Lands Amanda Sthers a réalisé une comédie avec en toile de fond cette loi israélienne interdisant aux porcs de poser la patte sur la terre d’Israël, et contraignant les éleveurs à s’adapter en construisant des planchers spéciaux.

« Je me suis dit : Pour une fois que les extrémistes juifs et musulmans sont d’accord ! » s’amuse-t-elle dans les colonnes du Parisien.

Basé sur son propre livre, Les terres saintes, elle raconte l’histoire d’un retraité juif non croyant qui décide d’élever des porcs en Israël, et de se construire une nouvelle vie.

« Les scènes avec les cochons ont donné lieu à un tournage épique en Israël. D’abord, il a fallu trouver les porcs, raconte Le Parisien. ‘On a eu besoin d’un fixeur, s’amuse Sthers, comme pour un reportage de guerre. Celui-ci nous a emmenés dans deux élevages quasi-clandestins. À chaque fois, on a dû garer notre voiture à distance et ne pas prendre de photos’ « .

Refusant de vendre les cochons une fois le tournage terminé, par peur qu’ils soient mangés, Amanda Sthers a appelé Vincent Bolloré qui produit le film via Studio Canal: « Je lui ai proposé que les cochons aillent vivre sur l’île qu’il possède en Bretagne, explique-t-elle au quotidien. Il a tout de suite dit oui… Même si finalement, on a confié les animaux à une ferme israélienne qui propose des visites aux enfants ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...