Israël en guerre - Jour 150

Rechercher

Des commandos du Hamas abattus ; l’ONU dénonce les refus d’accès au nord de Gaza

Alors que les troupes poursuivent les combats à Khan Younès et à Maghazi, la Maison Blanche dénonce les risques de famine liés à l'insuffisance de l'aide parvenant aux civils

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des soldats de l'armée israélienne opérant à Gaza, sur une image autorisée à la publication le 12 janvier 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Des soldats de l'armée israélienne opérant à Gaza, sur une image autorisée à la publication le 12 janvier 2024. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée israélienne a déclaré vendredi avoir tué des dizaines de terroristes palestiniens du Hamas lors d’opérations menées à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, et à Maghazi, dans le centre de la bande de Gaza, au cours de la journée écoulée, alors que les combats se poursuivent dans le territoire et qu’Israël défend ses actions devant la Cour internationale de justice (CIJ), basée à La Haye.

Dans le même temps, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA) a déclaré que les autorités israéliennes lui refusaient systématiquement l’accès au nord de la bande de Gaza pour acheminer de l’aide et que cela avait considérablement entravé l’opération humanitaire dans cette région.

« Les opérations dans le nord sont devenues de plus en plus compliquées », a affirmé Andrea De Domenico, chef de l’OCHA dans les Territoires palestiniens.

« Nous sommes confrontés à un refus systématique de la part de la partie israélienne de nos efforts pour nous rendre sur place, pour accéder au nord. »

Les autorités israéliennes et le Coordinateur des activités gouvernementales dans les Territoires palestiniens (COGAT) – n’ont pas encore répondu aux demandes de commentaires. Israël a précédemment réfuté avoir bloqué l’entrée de l’aide humanitaire.

Le porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche, John Kirby, a déclaré à la presse jeudi que les habitants de Gaza risquent de mourir de faim et que davantage d’aide humanitaire doit être acheminée.

Le personnel du Croissant-Rouge palestinien vérifiant une ambulance détruite dans le cadre de la guerre entre Israël et le Hamas, à Deir el-Balah, dans le centre de la bande de Gaza, le 11 janvier 2024. (Crédit : AFP)

« Nous reconnaissons qu’il y a de réelles préoccupations en matière de sécurité alimentaire à Gaza », a-t-il déclaré. « Nous comprenons qu’il y a beaucoup de faim et de manque de nourriture à Gaza. »

Kirby a affirmé que le nombre de camions d’aide arrivant à Gaza n’est pas suffisant.

Des commandants de l’unité dite « Nukhba » abattus

À Maghazi, Tsahal a indiqué que la 36e division avait tué une vingtaine d’opérations du Hamas, dont un commandant du bataillon de Khan Younès de l’unité dite « Nukhba » (« élite » en arabe) du groupe terroriste palestinien du Hamas.

À Khan Younès, la 98e division a dirigé une frappe aérienne sur un bâtiment utilisé par le Hamas, tuant sept terroristes. Un autre commandant de la « Nukhba », qui avait participé à l’attaque du 7 octobre, figurait parmi les personnes tuées lors de la frappe, a précisé l’armée.

Toujours à Khan Younès, les troupes de la Brigade Commando ont repéré trois hommes armés du Hamas qui sortaient de la maison d’un terroriste et s’approchaient des troupes. Les commandos ont ouvert le feu, tuant les trois terroristes.

Tsahal a affirmé jeudi que le Hamas avait utilisé plus de 6 000 tonnes de béton et 1 800 tonnes d’acier pour créer les centaines de kilomètres de tunnels sous la bande de Gaza, citant de nouvelles informations du renseignement, citant de nouveaux renseignements. L’armée a également dévoilé une nouvelle vidéo d’un tunnel du Hamas à Khan Younès, dans le sud de Gaza où, selon elle, des otages auraient été gardés en captivité par le groupe terroriste.

L’armée a déclaré que les informations récupérées par les troupes à Gaza, ainsi que les centaines de passages souterrains qui ont été étudiés jusqu’à présent, indiquaient que le Hamas avait investi des dizaines de millions de dollars dans son projet de tunnels.

« Le groupe terroriste du Hamas a choisi d’investir ces ressources précieuses dans la construction d’une infrastructure terroriste utilisée pour nuire aux citoyens israéliens et aux troupes de l’armée israélienne, exploitant cyniquement la population civile de la bande de Gaza », a indiqué Tsahal.

Dans le cadre de l’opération terrestre à Gaza, l’armée israélienne travaille à la destruction des principaux réseaux de tunnels du Hamas.

La guerre à Gaza a éclaté lorsque le Hamas a envoyé 3 000 terroristes armés en Israël, le 7 octobre, pour mener une attaque brutale au cours de laquelle ils ont tué près de 1 200 personnes. Les terroristes ont également pris en otage plus de 240 personnes, pour la plupart des civils.

Des blessés palestiniens arrivant à l’hôpital al-Aqsa après une frappe israélienne sur une maison à Deir el-Balah, dans le centre de la bande de Gaza, le 10 janvier 2024. (Crédit : AFP)

Jurant de détruire le groupe terroriste, Israël a lancé une opération militaire de grande envergure à Gaza, qui, selon le ministère de la Santé du Hamas, aurait fait plus de 23 000 personnes seraient mortes à Gaza depuis le début de la guerre. Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes et hommes armés, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza.

Tsahal a éliminé 8 500 terroristes palestiniens dans la bande de Gaza, en plus des quelque 1 000 terroristes qui se trouvaient à l’intérieur d’Israël le 7 octobre.

On estime que 132 otages enlevés par le Hamas et ses complices le 7 octobre sont encore à Gaza, mais certains ne sont plus en vie. 105 civils ont été libérés lors d’une trêve d’une semaine fin novembre. Quatre otages avaient été libérées avant cela. Les corps de huit otages ont également été récupérés et trois otages ont été tués par erreur par l’armée lors d’un incident tragique le mois dernier. L’armée israélienne a confirmé la mort de 25 des personnes toujours détenues par le Hamas et ses complices, sur la base de nouvelles informations et des découvertes obtenues par les troupes opérant à Gaza. Le Hamas détient par ailleurs les corps des soldats de Tsahal Oron Shaul et Hadar Goldin depuis 2014, ainsi que deux civils israéliens, Avera Mengistu et Hisham al-Sayed, qui sont tous deux censés être en vie après être entrés dans la bande de Gaza de leur propre chef en 2014 et 2015 respectivement.

Israël estime également que le chef du Hamas, Yahya Sinwar, se cache dans un tunnel quelque part sous Khan Younès.

Mercredi, l’armée a emmené des journalistes d’organes internationaux voir le tunnel, et a déclaré que jusqu’à présent, dans la région de Khan Younès, les troupes avaient découvert plus de 300 ouvertures de tunnel menant aux principaux tunnels du Hamas dans la région. Plus de 100 tunnels ont été détruits ou rendus impraticables.

Des troupes de l’armée israélienne opérant à Gaza, sur une image autorisée à la publication le 12 janvier 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Khan Younès, deuxième plus grande ville de Gaza, est devenue le l’épicentre de l’opération israélienne contre le Hamas au cours des dernières semaines. Lors de la visite de mercredi pour les journalistes, aucun civil ne semblait se trouver dans la zone. Israël a ordonné aux habitants d’évacuer certaines parties de la ville au fur et à mesure de l’incursion.

Le chef de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a affirmé mercredi que l’acheminement de l’aide à Gaza se heurtait à des « difficultés presque insurmontables » en raison des bombardements, des restrictions de circulation, de la pénurie de carburant et de l’interruption des communications.

Selon l’OMS, seuls quelques hôpitaux de Gaza fonctionnent encore partiellement.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.