Rechercher

Des dizaines de législateurs américains en Israël avec l’AIPAC

Lapid a déclaré aux 27 républicains et 14 démocrates en visite qu’Israël est déterminé à « travailler avec tous nos amis au Congrès » pour renforcer les liens

Le Premier ministre Naftali Bennett s'adresse à une délégation de législateurs républicains, dirigée par le leader de la minorité de la Chambre des représentants Kevin McCarthy (au centre), à Jérusalem, le 21 février 2022. (Crédit : Amos Ben-Gershom/GPO)
Le Premier ministre Naftali Bennett s'adresse à une délégation de législateurs républicains, dirigée par le leader de la minorité de la Chambre des représentants Kevin McCarthy (au centre), à Jérusalem, le 21 février 2022. (Crédit : Amos Ben-Gershom/GPO)

Des dizaines de membres de la Chambre des représentants des États-Unis sont en Israël cette semaine et rencontrent des responsables locaux lors d’un voyage organisé par l’American Israel Education Foundation, affiliée à l’AIPAC.

Une délégation de 27 législateurs Républicains, dirigée par le chef de la minorité à la Chambre, Kevin McCarthy, a rencontré lundi le premier ministre Naftali Bennett.

Selon le cabinet du premier ministre, Naftali Bennett a discuté des pourparlers nucléaires en cours à Vienne avec la délégation et a remercié les membres du Congrès « pour leur solide soutien à Israël ». Il a également souligné l’importance pour le gouvernement israélien de maintenir le dialogue avec « l’ensemble de l’éventail politique aux États-Unis ».

Ces membres du parti républicain au Congrès ont également rencontré lundi le Premier ministre palestinien Mohammad Shtayyeh à Ramallah.

Selon l’agence de presse officielle palestinienne Wafa, Shtayyeh a déclaré à la délégation qu’Israël « ne veut pas d’une solution à deux États ou d’un État unique, tout ce qu’il veut, c’est la poursuite du fait accompli, qui est une réalité qui se détériore et qui mènera à une explosion de la situation ».

Lors de la réunion, Shtayyeh a également appelé l’administration américaine à ouvrir à nouveau le consulat américain à Jérusalem au service des Palestiniens, et a affirmé que « le véritable ennemi de la paix ce sont les implantations ».

Les législateurs républicains nouvellement élus, Peter Meijer du Michigan, Young Kim de Californie, Burgess Owens de l’Utah et Tony Gonzales du Texas faisaient partie de la délégation.

D’autre part, un groupe de 14 législateurs du parti démocrate a rencontré lundi le ministre de la Défense Benny Gantz. Selon Gantz, ils ont discuté des « défis stratégiques et opérationnels auxquels Israël doit être prêt à faire face, y compris l’agression iranienne et le Hezbollah et le Hamas à nos frontières ».

Gantz a également déclaré qu’ils « ont réitéré le lien stratégique et bipartisan que partagent Israël et les États-Unis ».

Les deux délégations ont rencontré le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid, qui a déclaré aux deux groupes qu’en « Israël, nous sommes déterminés à travailler avec tous nos amis du Congrès pour renforcer l’amitié et le partenariat stratégique entre nos deux pays afin de relever les défis communs et de tirer parti des opportunités qui s’offrent à nous .»

La délégation démocrate comprenait les représentants Ted Deutch et Debbie Wasserman Schultz de Floride, Hakeem Jeffries de New York, et les législateurs nouvellement élus, Ritchie Torres, de New York, et Kathy Manning, de Caroline du Nord, ancienne présidente des Jewish Federations of North America.

La semaine dernière, la présidente de la Chambre des États-Unis, Nancy Pelosi, était en Israël avec une délégation de plusieurs autres députés démocrates, elle avait rencontré Naftali Bennett, le président Isaac Herzog et d’autres responsables israéliens.

Jacob Magid a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...