Des employés palestiniens d’une implantation impriment les bulletins de vote
Rechercher

Des employés palestiniens d’une implantation impriment les bulletins de vote

Ils ne peuvent pas voter, mais les employés de Palphot jouent un rôle clé dans les élections; le patron dit que le personnel ne se sent pas concerné par le scrutin

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Des employés palestiniens de l'imprimerie Palphot dans l'implantation de Karnei Shomron, au nord de la Cisjordanie, organisent des bulletins de vote en vue des prochaines élections en Israël, le 9 mars 2021. (Flash90)
Des employés palestiniens de l'imprimerie Palphot dans l'implantation de Karnei Shomron, au nord de la Cisjordanie, organisent des bulletins de vote en vue des prochaines élections en Israël, le 9 mars 2021. (Flash90)

Bien qu’ils ne puissent pas voter aux élections de la Knesset, des dizaines d’ouvriers palestiniens travaillant dans une usine située en Cisjordanie sont chargés d’imprimer les plus de 500 millions de bulletins de vote que les Israéliens utiliseront mardi pour voter.

Près des deux tiers des salariés de l’imprimerie de Palphot à Karnei Shomron sont Palestiniens et nombre d’entre eux ont été photographiés en train d’organiser des piles de bulletins de vote au début du mois. Il s’agit de la cinquième élection consécutive dans laquelle Palphot s’est vu confier ce rôle critique.

Le propriétaire de l’usine, Moshe Huja, a déclaré qu’il ne trouvait pas ironique d’employer des Palestiniens pour contribuer à la logistique de l’élection d’Israël. Au contraire, il considère cette situation comme une fierté.

« La politique n’intéresse pas ces gens », a déclaré Huja. « Ils sont là pour gagner leur vie… C’est très encourageant à voir ».

Feuilles de bulletins de vote nouvellement imprimées à l’imprimerie Palphot à Karnei Shomron, en préparation des prochaines élections générales en Israël, le 9 mars 2021. (Yossi Zeliger/Flash90)

Un salarié, qui a demandé à rester anonyme, partageait l’avis de son patron concernant le manque d’intérêt pour le contenu de ce qu’il imprimait, mais n’était pas aussi optimiste à l’idée de travailler dans une implantation. « C’est la réalité », a-t-il déclaré. « Nous avons besoin d’emplois et nous avons la chance de pouvoir en trouver ici ».

M. Huja a déclaré qu’étant donné qu’un plus grand nombre de bureaux de vote était nécessaire pour ce tour de scrutin en raison des milliers d’électeurs mis en quarantaine, il a pu employer des travailleurs palestiniens supplémentaires pour l’opération d’impression de la semaine dernière.

Une employée de l’imprimerie Palphot, dans l’implantation de Karnei Shomron, au nord de la Cisjordanie, organise des bulletins de vote en vue des prochaines élections en Israël, le 9 mars 2021. (Flash90)

Il a noté que l’emploi suscitait un intérêt particulier car il offrait la possibilité de se faire vacciner. Plus de 100 000 travailleurs palestiniens en Israël et dans les implantations ont reçu la première dose du vaccin dans le cadre d’un effort conjoint mené par le ministère de la Santé et la Coordination des activités gouvernementales dans les territoires (COGAT).

Certains Palestiniens déplorent leur impossibilité de participer à un processus électoral israélien qui, en fin de compte, a une influence considérable sur leur vie. Toutefois, les Palestiniens doivent organiser des élections législatives nationales le 22 mai et un vote présidentiel le 31 juillet.

A LIRE : À Jérusalem-Est, des Palestiniens ballottés entre deux élections

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...