Des étudiants allemands louent Hitler auprès de leur camarade de classe juif
Rechercher

Des étudiants allemands louent Hitler auprès de leur camarade de classe juif

Le directeur dit qu’il ne tolèrera pas de discours de haine après que l’étudiant qui s’est prononcé contre un Etat palestinien a subi des provocations antisémites

Adolf Hitler. (Crédit : Archives fédérales allemandes/Wikimedia Commons)
Adolf Hitler. (Crédit : Archives fédérales allemandes/Wikimedia Commons)

BERLIN – Un directeur d’école de Berlin a condamné les propos d’un étudiant qui a félicité Adolf Hitler pour avoir assassiné des Juifs.

Andras Huth, directeur de l’école secondaire Ernst Reuter, a annoncé sur le site Internet de l’école que cet incident révèle une « attitude antisémite, anti-juive et anti-isrélienne contre lesquelles nous avons réagi, et continuerons à le faire. »

L’incident, qui survient parmi d’autres actes antisémites en Allemagne, comme celui commis par un homme devant un restaurant juif à Berlin, se serait déroulé lors d’une pause-déjeuner le 13 décembre, alors que des adolescents discutaient d’Israël.

Selon le journal Berliner Zeitung, un étudiant juif de 18 ans a déclaré ne pas être en faveur d’un Etat palestinien. Plusieurs camarades de classe d’origine arabe l’ont alors entouré, avec des témoins rapportant qu’une fille a crié « Hitler était bien ! Parce qu’il a tué les Juifs. » L’étudiant juif a déclaré à l’hebdomadaire Juedische Allgemeine qu’il a également entendu quelqu’un dire « Vous êtes des tueurs d’enfants » et « ils devraient vous couper la tête ».

De nouvelles mesures devraient être prises pour s’assurer que de tels incidents ne soient pas balayés sous le tapis, a déclaré Huth.

Huth a déclaré que son école « ne tolérerait aucune forme de discrimination, à l’encontre de quiconque. … Notre mission nous engage à promouvoir un tolérant et respectueux » environnement.

Avant de s’adresser aux journalistes, l’étudiant juif – qui fréquente l’école depuis deux ans – a rapporté l’incident au directeur, qui lui a dit qu’il le protégerait, selon le journal juif. Même avant l’incident, le garçon évitait de passer ses heures de récréation dans la cour de l’école par crainte d’être attaqué.

Dans sa déclaration publique, M. Huth a dit qu’il regrettait profondément qu’un élève soit « victime de discrimination » et a souligné son engagement à « lutter contre l’antisémitisme sous toutes ses formes ».

L’affaire intervient alors que l’attention s’est intensifiée à Berlin contre l’antisémitisme chez les musulmans allemands. Des manifestations récentes en réponse à l’annonce américaine déclarant Jérusalem comme capitale d’Israël ont été marquées par l’incendie de drapeaux israéliens et des appels à « la mort des Juifs ».

Le problème de l’antisémitisme dans les écoles est depuis longtemps à l’ordre du jour dans le public.

Au printemps dernier, les parents d’un autre étudiant juif l’ont retiré d’une autre école publique après avoir été soumis pendant des mois à un harcèlement antisémite par ses camarades de classe. L’affaire avait alors attiré l’attention du public sur ce phénomène.

Dans le récent incident, l’étudiant a dit à l’hebdomadaire juif qu’il faisait face à l’hostilité depuis le premier jour. Il a dit qu’il « essayait de rester calme, de sourire et de présenter des faits ». Mais il a dit qu’il ne pouvait pas laisser passer la remarque sur Hitler, car elle a été entendue de manière forte et audible. Les autorités ont envoyé leur commissaire à la lutte contre la discrimination dans les écoles pour tenter d’apporter une réponse à l’incident.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...