Des firmes expertes en mobilité intelligente veulent réduire trafic et accidents
Rechercher

Des firmes expertes en mobilité intelligente veulent réduire trafic et accidents

Dans le cadre d'un projet pilote, Moovit, Nexar et d'autres sociétés partageront les données des utilisateurs avec Netivei Israël pour surveiller un tronçon de la route côtière 2

Un embouteillage sur la route 2 (la route côtière) près de Netanya, au nord d'Israël, le 22 octobre 2019. (Flash90)
Un embouteillage sur la route 2 (la route côtière) près de Netanya, au nord d'Israël, le 22 octobre 2019. (Flash90)

Un groupe d’entreprises israéliennes spécialisées dans la mobilité intelligente a créé un consortium avec des entités gouvernementales, des municipalités et des sociétés de transport dans le cadre d’un projet national récemment lancé pour diminuer les accidents et réduire les embouteillages.

Dans le cadre de cette coopération entre le secteur privé et le secteur public, les 20 entreprises technologiques qui ont rejoint le consortium partageront de manière anonyme les données sur les utilisateurs qu’elles collectent via leurs applications, les caméras de surveillance du trafic et d’autres sources d’information avec les chercheurs afin qu’ils puissent développer de nouvelles méthodes pour mieux se diriger dans la circulation, réduire les accidents de voiture et les embouteillages, améliorer les infrastructures routières et réduire la pollution atmosphérique.

Pour permettre cette collaboration, le consortium a créé une organisation à but non lucratif appelée Israel Smart Mobility Living Lab (ISMLL), dont l’objectif est d’accélérer l’innovation en matière de transport au niveau national et de faciliter les collaborations entre ses participants en introduisant des projets nationaux basés sur les données et la technologie.

« Les solutions permettant de sauver des vies ne viendront pas d’une seule entreprise », a déclaré Smadar Itskovitch, la directrice de l’ISMLL. « Il doit y avoir un partage des données et une collaboration à partir d’une variété de technologies. »

Smadar Itskovitch, PDG de Israel Smart Mobility Living Lab. (Crédit : ISMLL)

Dans cette optique, l’ISMLL a mis en place une plateforme basée sur l’intelligence artificielle par le biais de laquelle les données peuvent être partagées entre les entités de manière sécurisée, en protégeant la vie privée des utilisateurs de l’application ainsi que les données commerciales et la propriété intellectuelle des entreprises qui font partie du projet.

L’idée derrière ISMLL est basée sur le concept de « Data Trust » développé par Sandy Pentland, professeur au MIT, qui fournit un cadre juridique, technique et de gouvernance permettant aux organisations de partager leurs données en toute sécurité afin de générer des informations qui seront utiles à la fois au public et aux entreprises développant les technologies et les applications, a déclaré Itskovitch.

L’initiative, lancée au début du mois, a reçu un financement d’un million de dollars de la part de l’Autorité israélienne de l’innovation et est soutenue par l’initiative « Fuel Choices and Smart Mobility ».

L’ISMLL a lancé mercredi sa première étude pilote, qui sera menée sur la Route 2, une autoroute du littoral qui reliera Netanya aux embranchements de Glilot, dans le but de réduire les embouteillages.

Le projet a été annoncé lors de la semaine EcoMotion 2021, une conférence internationale qui a lieu virtuellement cette année du 18 au 20 mai et qui rassemble des cadres et des entrepreneurs de l’écosystème de l’automobile et de la mobilité intelligente.

Dans le cadre du projet pilote de la Route 2, neuf entreprises technologiques, dont Moovit, qui propose une application gratuite de crowdsourcing sur les horaires des transports publics, Tomorrow.io, qui fournit des informations météorologiques, et Nexar, fabricant d’un réseau de véhicule à véhicule qui vise à détecter les dangers sur la route et à prévenir les collisions, partageront des données sur leurs utilisateurs, qui seront associées à des informations provenant de caméras de rue et de drones, afin de fournir à la Société nationale d’infrastructure de transport (Netivei Israël), organisme public à but non lucratif, des données provenant du public qu’elle traitera ensuite via la plateforme ISMLL.

Le projet prévoit également l’installation de caméras routières thermiques qui permettent une vision nocturne et par mauvais temps, ainsi que de capteurs Wi-Fi et Bluetooth qui permettent de surveiller l’utilisation des transports publics sur la partie sélectionnée de l’autoroute.

« Il s’agit d’une percée », a déclaré Hilla Haddad, vice-présidente de la stratégie et de l’innovation chez Netivei Israël. « Pour la première fois, des organismes publics et des entreprises de haute technologie prospères coopèrent pour produire un outil exploitable permettant de réduire les embouteillages. »

Itskovitch de l’ISMLL a déclaré que « la collecte de données sur le trafic et les routes permettra à Netivei Israël d’analyser les causes des embouteillages et de décider de la manière de travailler pour les réduire : modifier le calendrier des feux de circulation, ajouter plus de bus ou de lignes de bus, ou encore résoudre les problèmes de mauvaise vision ». Le partage des données collectées via la plateforme de l’ISMLL permettra aux entreprises du secteur public de faire face plus efficacement à des défis publics compliqués. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...