Des Israéliens créent un test au coronavirus, avec des résultats en 15 minutes
Rechercher

Des Israéliens créent un test au coronavirus, avec des résultats en 15 minutes

Israël a commencé à utiliser un test COVID-19 qui dit fournir des résultats en seulement 15 minutes ; l'Etat ne passe plus de test aux asymptomatiques

Des personnels soignants recueillent des échantillons pour effectuer des tests de dépistage au coronavirus dans un centre de santé Clalilt,à Lod, le 25 juillet 2020 (Crédit : Yossi Aloni/FLASH90)
Des personnels soignants recueillent des échantillons pour effectuer des tests de dépistage au coronavirus dans un centre de santé Clalilt,à Lod, le 25 juillet 2020 (Crédit : Yossi Aloni/FLASH90)

Un programme pilote d’un centre de test du coronavirus de Lod a demandé à ceux qui souhaitent effectuer un test au virus de se soumettre à la méthode actuelle, ainsi qu’au test Sofia 2 approuvé par la Food and Drug Administration américaine (FDA), a indiqué mercredi le reportage télévisé.

Le reportage télévisé indique qu’Israël freine actuellement l’utilisation généralisée du test de 15 minutes en raison de préoccupations quant à sa précision, citant l’approbation accélérée de la FDA. Si les chercheurs qui analysent les données confirment son exactitude, cela pourrait changer la donne », note-t-il.

Parallèlement, les organisations de santé publique sont invitées à cesser de tester les personnes asymptomatiques pour le COVID-19.

Le ministère de la Santé a donné l’ordre aux services de santé israéliens d’arrêter d’effectuer des tests de dépistage du coronavirus sur les personnes qui ne présentent aucun symptôme du virus, à quelques exceptions près.

Les personnes vivant avec une personne chez qui la maladie a été diagnostiquée et les travailleurs qui s’occupent de populations à haut risque (comme dans les maisons de retraite) pourront toujours être testés, même s’ils ne présentent aucun symptôme.

L’arrêté du ministère de la Santé donne également une certaine marge de manœuvre – jusqu’à 5 000 tests quotidiens – aux professionnels de la santé pour tester les populations asymptomatiques à leur discrétion.

Cette décision a été prise parce que les laboratoires se sont plaints d’être submergés par les tests, dont le nombre est passé à plus de 20 000 par jour.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...