Israël en guerre - Jour 285

Rechercher

Des Israéliens saccagent une oliveraie palestinienne et tirent des coups de semonce

Joe Biden condamne les attaques des "résidents d'implantations" contre les Palestiniens et appelle à la fin de la violence dans le contexte d'une vague d'attaques en Cisjordanie

Jeremy Sharon est le correspondant du Times of Israel chargé des affaires juridiques et des implantations.

Illustration : Un Israélien armé tirant des coups de semonce avec un fusil d'assaut lors d'une confrontation avec des activistes anti-implantations non armés, le 25 octobre 2023. (Crédit : Capture d'écran ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur les droits d'auteur)
Illustration : Un Israélien armé tirant des coups de semonce avec un fusil d'assaut lors d'une confrontation avec des activistes anti-implantations non armés, le 25 octobre 2023. (Crédit : Capture d'écran ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur les droits d'auteur)

Des résidents d’implantations ont tiré des coups de semonce lorsqu’ils ont été confrontés à des activistes anti-implantations non armés mercredi dans la région des collines du sud de Hébron, dernier épisode en date d’une série de violences commises par des résidents d’implantations en Cisjordanie.

Lors d’un autre épisode, également survenu mercredi, des résidents d’implantations ont attaqué des Palestiniens qui récoltaient des olives à l’extérieur du village de Burin, dans le nord de la Cisjordanie, et auraient détruit et volé une partie de leur équipement et de leurs biens.

Les deux événements ont été filmés.

L’organisation Yesh Din, qui s’oppose au contrôle israélien de la Cisjordanie, a déclaré lundi qu’il y avait eu plus de 100 événements de violence et de harcèlement de la part de résidents d’implantations à l’encontre de Palestiniens dans au moins 62 villes et communautés palestiniennes de Cisjordanie depuis l’assaut meurtrier du groupe terroriste palestinien du Hamas contre Israël le 7 octobre et le début de l’opération militaire israélienne contre le groupe terroriste à Gaza.

Cette question a incité le président américain Joe Biden à condamner les violences commises par les résidents d’implantations lors d’une déclaration préparée mercredi et à demander qu’elles cessent.

Dans le sud des collines de Hébron, un groupe de six activistes anti-implantations a été alerté par des habitants du village palestinien d’At-Tuwani qu’un tracteur appartenant à des résidents d’implantations était utilisé pour démolir le potager et le verger d’un habitant du village.

Des biens palestiniens brûlés par des résidents d’implantations extrémistes lors d’une attaque contre des oléiculteurs palestiniens à l’extérieur du village de Burin, dans le nord de la Cisjordanie, le 25 octobre 2023. (Crédit : Yesh Din)

Michal Sapir, l’une des activistes, a déclaré qu’elle et les autres s’étaient rendus sur le site et avaient filmé de loin le tracteur en train de démolir le jardin. Lorsqu’ils se sont approchés pour filmer de plus près, l’un des hommes chargés de la démolition a pointé un fusil d’assaut sur eux.

Alors que les activistes continuaient à filmer, les hommes se sont approchés d’eux, leur ont crié de partir et ont même tiré plusieurs coups de semonce. Ils ont été suivis jusqu’à la périphérie d’At-Tuwani, où les résidents d’implantations leur ont demandé de leur donner leurs téléphones, ce que les activistes ont refusé, a déclaré Sapir au Times of Israel.

L’une des vidéos enregistrées par les anti-implantations montre clairement l’un des hommes tirant en l’air au-dessus de la tête des activistes alors qu’ils les poursuivent.

Selon Sapir, les habitants d’At-Tuwani ont identifié deux des quatre résidents d’implantations effectuant les travaux de démolition comme provenant de l’avant-poste illégal Havat Maon, situé à proximité en Cisjordanie.

Elle a déclaré qu’ils ont immédiatement contacté la police lorsque l’attaque a commencé et que les officiers sont arrivés une heure plus tard, après les coups de semonce et après que le verger a été complètement saccagé.

« Nous étions témoins d’un acte illégal, nous n’étions pas armés, nous ne les avons pas empêchés d’agir, nous voulions juste les filmer, et ils ont commencé à tirer dans notre direction. Il s’agit d’un terrain privé, ils n’avaient pas le droit de nous chasser et encore moins de nous tirer dessus », a-t-elle déclaré.

« Cela fait partie d’une opération visant à chasser les Palestiniens. Mais c’est leur maison, ils ne partiront pas. »

La police n’a pas souhaité répondre à une demande de commentaire.

Dans l’épisode de Burin, une vidéo enregistrée par un enquêteur de terrain de Yesh Din montre une foule de jeunes hommes juifs, probablement originaires des implantations voisines, traversant une oliveraie à l’extérieur du village, certains d’entre eux vandalisant le matériel de récolte des olives et, dans un cas, brisant vraisemblablement un appareil ou une pièce d’équipement avec une pierre.

Nombre de ces jeunes hommes portaient de longues papillotes et des tsitsit visibles, caractéristiques des résidents d’implantations radicaux, idéologiquement extrémistes, qui résident dans les implantations voisines telles que Yitzhar, Har Bracha et les avant-postes illégaux des environs.

Selon l’enquêteur de Yesh Din, qui a souhaité garder l’anonymat, les hommes, armés de fusils, se sont postés sur une autoroute qui passe devant Burin avant de se déchaîner dans l’oliveraie, chassant les agriculteurs palestiniens qui récoltaient les olives à ce moment-là.

L’enquêteur, qui a été alerté par l’un des villageois, a déclaré au Times of Israel que les assaillants ont brûlé un tracteur et un autre véhicule appartenant aux agriculteurs, détruit d’autres équipements et volé certains de leurs biens, notamment des téléphones, des portefeuilles et leurs cartes d’identité.

Il a ajouté que des soldats israéliens et des agents de la police des frontières sont arrivés sur les lieux mais n’ont rien fait pour empêcher le saccage, et ont tiré des coups de semonce pour disperser les agriculteurs.

Tsahal a répondu qu’une confrontation entre des citoyens israéliens et des Palestiniens s’était développée mercredi matin près de la jonction d’Yitzhar.

« L’armée, la police des frontières et la police qui ont été appelées sur le site ont agi pour séparer les deux camps. Pendant l’intervention, des pierres ont été lancées en direction des forces [de sécurité] qui ont répondu par des coups de semonce », a déclaré l’armée.

Le communiqué de Tsahal indique que deux véhicules palestiniens ont été endommagés et que « plusieurs » citoyens israéliens ont été arrêtés par la police.

Lors d’une conférence de presse avec le Premier ministre australien Anthony Albanese, le président américain Joe Biden a déclaré que les attaques « ajoutaient de l’huile sur le feu » au conflit actuel et que la violence devait cesser.

« Je continue d’être alarmé par les attaques de résidents d’implantations extrémistes contre des Palestiniens en Cisjordanie », a déclaré Biden.

« Ils attaquent les Palestiniens dans des endroits où ils ont le droit d’être (…). Cela doit cesser maintenant. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.