Des Israéliens violemment agressés en Pologne aux cris de « ni*** Israël »
Rechercher

Des Israéliens violemment agressés en Pologne aux cris de « ni*** Israël »

D'après le frère de l'une des victimes, un groupe de "locuteurs arabes" leur a demandé s'ils venaient d'Israël, avant de les agresser

Yotam Kashpizky après avoir été passé à tabac lors d'une agression aux motifs nationalistes présumés en Pologne, le 8 septembre 2019. (Facebook)
Yotam Kashpizky après avoir été passé à tabac lors d'une agression aux motifs nationalistes présumés en Pologne, le 8 septembre 2019. (Facebook)

Plusieurs Israéliens ont été violemment agressés en Pologne par un groupe d’hommes qui leur a d’abord demandé s’ils venaient d’Israël, d’après le frère de l’une des victimes dimanche.

Barak Kashpizky a publié sur Facebook des photos de son frère jumeau en sang, Yotam, prises peu après l’agression, une publication rapidement devenue virale.

Il y raconte que Yotam était parti en boîte de nuit à Varsovie avec plusieurs autres étudiants israéliens en semestre d’étude à l’étranger dans une fac de droit locale.

À 4 heures du matin, un groupe de « locuteurs arabes » les aurait ainsi abordés et leur aurait demandé s’ils étaient israéliens.

« Quand ils ont répondu par l’affirmatif, ils ont été frappés sans relâche, au cri de ‘Ni*** Israël' », écrit Barak Kashpizky, ajoutant que son frère a brièvement perdu conscience après un coup de poing.

זה יותם אחי התאום. הוא הותקף בוורשה על רק לאומני. יותם הוא סטודנט למשפטים שנסע כחלק ממשלחת של סטודנטים, לסמסטר קיץ…

פורסם על ידי ‏‎Barak Kashpizky‎‏ ב- יום ראשון, 8 בספטמבר 2019

En plus de Yotam, dont le nez a été cassé, un autre Israélien a été brièvement hospitalisé. Les deux sont sortis de l’hôpital depuis.

Yotam a indiqué à la Treizième chaîne dimanche qu’ils étaient environ quatre hommes, se disant originaires du Qatar, et qu’ils ont également scandé « Libérez Gaza » lorsqu’ils s’en prenaient physiquement à leurs victimes.

« Il y avait beaucoup, beaucoup de gens et les videurs de la boîte de nuit à côté, mais personne n’a rien dit », a rapporté l’étudiant.

« L’histoire se répète à Varsovie, en Pologne. Les Polonais observent passivement tandis que des gens qui ‘ne sont pas de notre nation’ passent des Juifs à tabac jusqu’à leur faire perdre conscience », a dénoncé son frère Barak sur Facebook.

Il a également critiqué l’ambassade israélienne en Pologne ainsi que le ministère israélien des Affaires étrangères qui ne leur a pas apporté d’aide après avoir été informé de l’incident et « les a renvoyés auprès de la police polonaise ».

Le ministère a ensuite publié un communiqué se défendant de son attitude, assurant que le consul israélien à Varsovie a été en contact régulier avec les deux victimes hospitalisées et « s’est mis à leur disposition, autant qu’il leur était nécessaire ».

Et d’ajouter : « En outre, le consul leur a recommandé de déposer plainte au commissariat local ». « Le ministère des Affaires étrangères continue de suivre l’incident et prendra prochainement une décision concernant les démarches supplémentaires à suivre auprès des autorités locales ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...