Rechercher

Des juifs new-yorkais ont rencontré l’ambassadeur d’Ukraine à l’ONU

Neuf groupes juifs se sont entretenus avec des représentants d'Ukraine, de Pologne, de Moldavie, de Slovaquie, de Hongrie et de Roumanie pour coordonner la réponse humanitaire

Luke Tress est le vidéojournaliste et spécialiste des technologies du Times of Israël

Des réfugiés fuyant la guerre dans l'Ukraine voisine font la queue au poste frontière de Medyka, en Pologne, le 10 mars 2022. (Credit : AP Photo/Daniel Cole)
Des réfugiés fuyant la guerre dans l'Ukraine voisine font la queue au poste frontière de Medyka, en Pologne, le 10 mars 2022. (Credit : AP Photo/Daniel Cole)

NEW YORK — Des dirigeants de la communauté juive ont rencontré vendredi l’ambassadeur d’Ukraine auprès de l’ONU et d’autres délégués internationaux à New York pour discuter de la crise des réfugiés en Europe.

L’ambassadeur ukrainien à l’ONU, Sergiy Kyslytsya, s’est entretenu avec des représentants de divers groupes juifs pour coordonner une réponse à la crise humanitaire causée par l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

La réunion s’est déroulée dans le bureau de l’ambassadeur slovaque à l’ONU. Les ambassadeurs de Pologne et de Moldavie auprès de l’ONU et des représentants des missions hongroise et roumaine de l’ONU à New York y ont également participé.

Kyslytsya a déclaré qu’il pensait que l’invasion du président russe Vladimir Poutine allait échouer. Mais selon Cheryl Fishbein, présidente du Jewish Community Relations Council de New York, qui a assisté à la réunion, cela pourrait prendre du temps. Elle a déclaré que la réunion s’était concentrée sur la question des réfugiés.

« J’étais très reconnaissante qu’ils aient convoqué cette réunion car cela a vraiment créé une réelle cohésion pour garantir que s’ils avaient besoin de quoique ce soit, nous serions prêts à nous coordonner », a déclaré Fishbein.

Kyslytsya a demandé que les réfugiés soient traités avec respect et logés convenablement. Les autres représentants ont dit qu’ils l’étaient, mais que leurs pays étaient aux prises avec le nombre impressionnant de réfugiés entrant sur leurs frontières. Plus de 2,5 millions d’Ukrainiens ont fui le pays depuis le début de la guerre ces trois dernières semaines.

Les organisations juives ont parlé de la crise de façon plus large, des besoins spécifiques des réfugiés juifs et ont discuté de la collecte de fonds avec les représentants de l’ONU lors de la réunion, qui a duré plus de 90 minutes.

Les émissaires internationaux considèrent la communauté juive comme un allié efficace pour faire face à la crise des réfugiés, a déclaré Fishbein, décrivant la réunion comme « chaleureuse et cohérente ».

La réunion a été convoquée « parce que cela résonne dans la communauté juive; la mémoire collective de la Seconde Guerre mondiale est si intense, que nous nous sommes réunis pour vraiment aider à soutenir les réfugiés », a-t-elle déclaré.

Des réfugiés de la guerre en Ukraine cherchent refuge dans un centre sportif à Varsovie, en Pologne, le 11 mars 2022. (Crédit : AP Photo/Czarek Sokolowski)

« En tant que communauté, nous sommes tellement touchés, bouleversés et impliqués dans tout cela que nous sommes là pour eux et nous pourrions nous rallier à nos politiciens et vraiment faire bouger les choses si elles devaient se produire », a ajouté Fishbein.

Ils ont brièvement discuté de la possibilité de solliciter des élus pour accepter des réfugiés ukrainiens aux États-Unis, si le besoin s’en faisait sentir.

Toutes les personnes présentes étaient bien conscientes de la situation diplomatique délicate entre Israël et la Russie, puisqu’il coordonne les opérations de sécurité avec Moscou en Syrie. Cependant, il y a eu un léger « appel du pied » pour encourager Israël à soutenir davantage l’Ukraine.

L’Ukraine aurait demandé à l’État juif plus de soutien depuis le lancement de l’offensive russe, renforçant les liens entre Kiev et Jérusalem. Mais Israël a cherché à éviter de froisser la Russie, qui a une présence forte en Syrie où l’armée israélienne entreprend des initiatives militaires contre les groupes liés à l’Iran.

Des représentants ont assisté à la réunion d’Agudath Israël of America, de l’Union orthodoxe, des organisations juives unies de Williamsburg et de North Brooklyn, du Comité juif américain, du Congrès juif américain, du HIAS, de Habad, de la Conférence des présidents des principales organisations juives et du Met Council, en plus du Conseil en charge des relations avec la communauté juive de New York.

Les organisations juives de New York ont ​​collecté des dizaines de millions de dollars pour soutenir les réfugiés ukrainiens juifs et non juifs, en plus d’autres mesures pour aider à atténuer la crise. Habad a collecté plus de 12 millions de dollars et organisé des sauvetages sur le terrain en Ukraine, et Agudah a collecté plus de 10 millions de dollars.

L’Orthodox Union et ses partenaires ont acheminé par avion des milliers de livres, de nourriture casher et de fournitures médicales aux réfugiés en Pologne, tandis que les centres communautaires juifs et les premiers intervenants ont également collecté des fournitures et les ont envoyées en Europe.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...